Biographie

Sommaire :

Biographie
BeatlesMania
Flying with his own Wings
The Winding Road
Get back !
Macca over the centuries
Up and Coming Artist
Macca On the Run
2012, On The Run Again!!
New & Out There

Biographie

Rien ne prédisposait, le jeune Paul McCartney à devenir une des plus grandes stars de la musique populaire. Certes, son père tâtait du piano et avait sévit dans quelques formations jazzy, mais sans plus.

1 young_paul_mccartney

Le 6 juillet 1957, Paul a 15 ans. Le destin ne l’a déjà pas épargné. Il est né sous les bombes allemandes pendant le Blitzkrieg en 1942 et les années d’après-guerre n’ont pas été faciles.

Pis, sa mère Mary a été terrassée par un cancer, laissant Jim McCartney et ses deux fils dans un grand désarroi. L’adolescent va alors trouver la paix intérieure dans la musique qu’il écoute et qu’il apprend seul à jouer sur sa guitare acoustique.

Aussi, quand son pote Ivan Vaughan lui présente les membres des Quarrymen qui se produisent à la fête paroissiale de Woolton, ce fameux 6 juillet, Paul saisit l’opportunité de montrer ce qu’il sait faire. Devant John Lennon et ses musiciens, il délivre une interprétation fidèle du 20 Flight Rock d’Eddie Cochran. La démonstration fait son effet et quelques jours plus tard, McCartney rejoint le groupe. L’histoire est en marche.

Les débuts sont hésitants. Le rock’n’roll n’en est qu’à ses premiers balbutiements et n’est pas encore bien installé au Royaume-Uni où on lui préfère le skiffle, mais la jeunesse liverpuldienne commence à apprécier ce groupe qui reprend les standards d’Elvis ou de Buddy Holly.

2 1245688476_quarrymen

Après plusieurs changements de nom, le groupe devient The Beatles. George Harrison, pistonné par Paul a pris la lead guitar, Stuart Sutcliffe, plus proche de John que véritable musicien assure la basse et Pete Best est assis derrière les fûts. Le quatuor va faire son apprentissage à Hambourg à partir de l’été 1960. Après plusieurs séjours et pas mal d’aventures, il sera prêt à conquérir le monde. Sans Stuart qui restera à Hambourg et décédera en avril 1962.

Après avoir essuyé des refus polis de quelques labels, dont Decca qui ne s’en remettra pas, les garçons finissent par convaincre EMI et le producteur George Martin. Ils parviennent à imposer une de leurs premières compositions pour le premier single : Love Me Do. Ringo Starr remplace alors Pete Best à la batterie.

BeatlesMania

La suite est connue. Dès le second simple Please Please Me, les Beatles deviennent numéro un des charts. Dans cette course au succès, Paul n’est pas inactif. Bien sûr, John est le leader du groupe, mais il forme avec lui un redoutable duo de songwriters. Sur le premier album, Macca place son désormais classique I Saw Her Standing There. Sur « With The Beatles », il récidive avec All My Loving et Till There Was You.

Son goût pour les ballades va faire mouche. D’abord avec And I Love Her sur « Hard Day’s Night » puis Yesterday sur la bande originale du film « Help ». Cette dernière deviendra d’ailleurs sa chanson la plus légendaire et une des plus reprises dans le monde entier. Michelle sur « Rubber Soul » contribuera énormément à séduire le public francophone.

A la fin de l’année 1966, les Fab Four ont déjà connus tous les honneurs. Ils sont devenus des vedettes planétaires, ont été décorés par la Reine Elisabeth II, réalisé sept albums fabuleux et ont enflammé les scènes de Tokyo à San Francisco. C’est d’ailleurs dans la cité qui deviendra peu de temps après la capitale des hippies que le groupe a donné son dernier concert le 29 août 1966. Au grand désarroi de Paul qui adore se produire en live.

22

Alors que ses acolytes s’accordent une pause plus ou moins active, McCartney s’investit dans diverses aventures. Il signe ainsi la musique du film ‘The Family Way », qui deviendra ainsi sa première œuvre solo. Il s’intéresse également à l’Art, en aidant des galeries et en achetant des toiles de maîtres. Si Paul est aussi hyperactif, c’est qu’il est le seul Beatle encore célibataire. L’élue de son cœur, l’actrice Jane Asher est souvent absente pour cause de tournage ou autre tournée théâtrale. Elle ne se voit pas trop dans le rôle d’épouse de rock-star et privilégie sa propre carrière. La situation créé parfois des tensions et inspire le musicien comme sur I’m Looking Throuh You de « Rubber Soul ».

Les Beatles se retrouvent pour l’enregistrement de « Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band ». McCartney a pris les choses en main car John a du mal à s’investir dans son groupe. Depuis qu’il a rencontré l’artiste japonaise Yoko Ono, le leader n’a plus l’esprit au travail. Il sortira quand même quelques chefs-d’œuvre sur cet album devenu légendaire. Mais Paul a réalisé un travail extraordinaire pour finaliser cet ambitieux projet.

Alors que leur manager Brian Epstein a été retrouvé sans vie, en août 1967, à son domicile londonien, les Beatles doivent se débrouiller seuls pour mener leurs affaires. Macca prend naturellement les commandes du vaisseau qui s’embarque pour un « Magical Mystery Tour ». L’ambitieux projet de film pour la télévision va en déconcerter plus d’un, mais la bande son sera d’une extrême qualité.

Les Beatles passent une partie de l’hiver 1968 à méditer en Inde avec le Maharishi. Ils en ramèneront de nouvelles chansons qui figureront sur le désormais fameux « Album Blanc ». Sur ce double opus, les quatre musiciens rivalisent de talent, mais la cohésion fait cruellement défaut. Le début de la fin…

3

En juillet 1968, Jane Asher, l’éternelle fiancée, annonce qu’elle a rompu avec Paul. Elle a surpris celui-ci avec une autre jeune fille et n’a guère apprécié. La fin d’une longue liaison qui n’aura débouché sur rien…

Le champs est libre pour une jeune photographe américaine, Linda Eastman, que Paul a connu en 1967. Elle viendra rapidement s’installer à Londres avec sa fille Heather.

McCartney a de nouveaux projets pour le groupe. Il souhaite réaliser un documentaire sur l’enregistrement d’un nouveau disque. Il aimerait que le groupe se produise à nouveau sur scène pour les besoins du film. C’est une fin de non-recevoir de la part de Lennon pris dans la spirale de la drogue et vampirisé par Yoko. Harrison et Starr ne sont guères enthousiastes.

A défaut d’un vrai concert, les Fab Four se produiront sur les toits d’Apple, le 30 janvier 1969. Paul y interprète son Get Back qui deviendra un classique du Rock.

Le film de Michael Lindsay Hogg montrera les dissensions qui existent au sein des Beatles et l’ambiance pesante qui règne dans le studio. L’arrivée du manager américain Allen Klein va être déterminante pour l’avenir du groupe. Paul s’oppose fermement à la nomination de Klein et propose, en vain, de nommer Lee Eastman, le père de Linda qui est avocat à New York

Le climat est tellement plombé entre les quatre garçons dans le vent que le 12 mars 1969, Paul épouse Linda sans que Ringo, John et George ne soit présent. L’éternel célibataire a enfin craqué car Linda est enceinte.

Pendant l’été 1969, les Beatles sont pour la dernière fois en studio. Paul a composé beaucoup de titres, mais John est plus préoccupé par son nouveau groupe le Plastic Ono Band.

Le résultat des sessions de « Abbey Road » est tout de même brillant avec le fameux medley sur lequel les chansons de McCartney et de Lennon se fondent harmonieusement par le plus grand miracle.

Le 28 août 1969, Linda donne naissance à Mary. Un grand bonheur pour Paul dans cette période si tourmentée.

Quand le 13 septembre 1969, le Plastic Ono Band se produit en concert à Toronto, Macca s’en réjouit. Il décide de proposer à ses partenaires de repartir en tournée. Mais, au cours de la réunion en présence d’Allen Klein, la réponse de Lennon est cinglante : Non seulement, il est hors de question de reprendre la route, mais il souhaite également en finir avec les Beatles. La séparation du groupe restera secrète pour ne pas compromettre la sortie de l’album « Abbey Road ».

223

Flying with his own Wings

Paul est désemparé. Il avouera plus tard avoir ressenti la détresse des personnes sans emploi. Mais très vite, il prend conscience de ses possibilités et enregistre seul les chansons qui constitueront son premier album solo sobrement intitulé « McCartney ».

Sur ce qui n’est encore que le brouillon d’une nouvelle belle aventure, on retrouve de bons passages : Every Night, Junk, Teddy Boy, That Would Be Something et le magnifique May’be I’m Amazed qui prendra toutes sa dimension dans ses versions live ultérieures.

Il profite de la sortie de ce disque pour annoncer officiellement qu’il quitte les Beatles. Il endosse ainsi la responsabilité de la fin du mythe. Certains ne lui pardonneront jamais.

La solitude musicale lui pèse rapidement. Il décide de constituer une équipe de musiciens pour son second opus « Ram ». A New-York, il auditionne quelques virtuoses qui lui permettront de produire une collection de chansons superbes. Et n’oublions pas Linda qui forme un duo inédit avec son célèbre époux. De Too Many People à The Back Seat Of My Car, il n’y a rien à jeter sur ce que beaucoup considèrent aujourd’hui comme un de ses disques incontournables.

De l’équipe de musiciens américains, seul le batteur Denny Seiwell suivra le couple McCartney en Grande-Bretagne pour former un véritable groupe : les Wings !

4 WingsInConcertProgramme

Pour compléter l’équipe, Paul fait appel à une vieille connaissance. Il a souvent croisé Denny Laine et les Moody Blues durant les sixties. Il deviendra son plus fidèle collaborateur pour plusieurs années.

Avant l’envol du groupe, la famille McCartney s’agrandi avec la naissance de Stella, le 13 septembre 1971.

Le premier essai des Wings « Wild Life » est enregistré en une quinzaine de jours. Cette précipitation ne permettra pas d’obtenir un chef-d’œuvre, même si on y retrouve de bons moments.

Ce n’est qu’à l’arrivée du guitariste Henry McCullough que le groupe prend une véritable dimension. L’album « Red Rose Speedway », mieux produit, marquera les esprits avec notamment My Love. Et que dire du single Live And Let Die, chanson du film de James Bond produite par George Martin.

Avec les Wings, Paul retrouve la scène après des années de frustration. Sur les scènes européennes, le public est heureux de l’entendre à nouveau. Même s’il rechigne à interpréter les standards des Fab Four.

5 botr sous pochette
En août 1973, alors qu’il prépare un périple au Nigéria pour enregistrer « Band On The Run », Macca apprend que Seiwell et McCullough ne seront pas du voyage. Réduits à un trio, les Wings ramèneront d’Afrique un album devenu légendaire, avec les tubes Jet, Bluebird, Let Me Roll It, Mrs Vandebilt et la chanson titre du disque. McCartney tutoie à nouveau les sommets.

Après avoir enregistré l’album « McGear » pour son frère Michael et la chanson « Let’s Love » pour Peggy Lee, Paul retrouve les Etats-Unis pour créer de nouvelles chansons pour les Wings. Il a sélectionné un jeune guitariste écossais Jimmy McCulloch et le batteur Geoff Britton. Ce dernier sera vite remplacé par l’américain Joe English. Les Wings tiennent là leur meilleur line up.

L’album « Venus And Mars » arrive dans les bacs en mai 1975. Emmené par le tube Listen To What The Man Said, le disque n’a pas la même classe que « Band On The Run », mais la plupart des chansons trouveront leur place dans leur version live. Car les Wings démarrent une tournée mondiale le 9 septembre 1975, à Southampton. Pour le plus grand bonheur des fans, McCartney consent enfin à chanter quelques chansons du répertoire Beatles. En novembre, ils sont en Australie. Paul apprend qu’il ne pourra se rendre au Japon. Ses différentes arrestations pour possession de marijuana lui interdisent momentanément l’accès au pays du Soleil Levant.

Pour se consoler, il enregistre « Wings At The Speed of Sound », un album très démocratique sur lequel chaque membre du groupe y va de sa petite chanson. Paul garde la part du lion avec Silly Love Songs, Let’Em In et Beware My Love.

Le 3 mai 1976, quelques jours après la sortie du disque, les Wings entament une tournée américaine triomphale qui sera immortalisée par l’album live « Wings Over America ». Six ans après le split des Beatles, Paul McCartney est parvenu à retrouver un succès d’une ampleur équivalente à celui du groupe de Liverpool. La suite sera plus compliquée.

Toujours avide d’exotisme, le couple McCartney emmène sa troupe aux Iles Vierges pour prendre du bon temps et accessoirement enregistrer de nouveaux titres. A l’issu de ce séjour, McCulloch quitte le groupe. Joe English en fera de même peu de temps après.

Linda accouche une nouvelle fois, le 12 septembre 1977. C’est un fils : James Louis qui voit le jour à Londres.

De nouveau réduits à un trio, les Wings se consolent avec l’extraordinaire succès de Mull Of Kintyre. Cette valse écossaise sous fond de cornemuse restera longtemps le single le plus vendu en Grande Bretagne.

Paul, Linda et Denny terminent les sessions de « London Town » qui sera publié en mars 1978. Emmené par le single With A Little Luck, l’ensemble ne manque pas de charme, avec la chanson titre, Café On The Left Bank et Girlfriend qui sera reprise par Michael Jackson.

6

Macca recrute ensuite le guitariste Laurence Juber et le batteur Steve Holly. L’équipe enregistrera l’ultime œuvre des Wings « Back To The Egg ». Un ensemble de chanson assez inégal qui ne satisfaira pas le leader de la formation. Pourtant, Getting Closer, Baby’s Request ou Arrow Through Me ne manquent pas de qualité.

La tournée qui suivra en novembre 1979 donnera quelques sueurs froides à Paul. Il a bien du mal à retrouver la cohésion de 1976. Un grand moment viendra ponctuer cette série de concerts, la réunion du super groupe Rockestra le 29 décembre 1979, sur la scène de l’Hammersmith Odeon. Pete Townshend, John Bonham, Dave Edmunds, Gary Brooker, John-Paul Jones et bien d’autres partagent la scène avec les Wings pour quelques morceaux.

7

La suite de la tournée doit mener les Wings au Japon. Mais les douaniers suspicieux de l’aéroport Narita découvrent un sachet d’herbe dans les bagages de McCartney. Il passera neuf jours dans les geôles nippones puis sera expulsé. La tournée mondiale des Wings sera définitivement annulée.

 The Winding Road

Après cette période trouble, Paul publie en mai 1980 un second album solo : « McCartney II ». Très expérimental, le disque déconcerte l’auditeur, sauf pendant de très rares moments comme Waterfalls ou One of These Days. N’oublions pas Coming Up qui deviendra un des grands moments des concerts de Macca.

Les Wings travaillent ensuite sur de nouvelles chansons. C’est pendant ces séances que Paul apprend l’assassinat de John Lennon, le 8 décembre 1980. C’est un choc terrible pour McCartney. Certes, malgré quelques tentatives de rapprochement, les rapports entre les deux hommes n’étaient pas facilités par l’omniprésence de Yoko, mais la paix était revenue. Beaucoup avaient espéré une reformation du groupe de Liverpool. Mais comme le résumera si bien George Harrison : « Les Beatles ne se reformeront pas tant que John Lennon sera mort. »

Macca composera le très touchant Here Today qui trouvera sa place sur l’album « Tug Of War », en avril 1982. Alors que la plupart des chansons avaient été travaillées avec les Wings, Paul a décidé de les enregistrer avec d’autres musiciens sous la conduite de George Martin. Seul Denny Laine a été conservé. Parmi les virtuoses invités figurent Stanley Clarke, Steve Gadd, Eric Stewart… Mais on note surtout la présence de l’immense Carl Perkins pour le duo Get It et celle de Stevie Wonder sur deux chansons, dont le tube Ebony And Ivory.

Paul va s’illustrer avec un autre artiste américain. Il apparaît sur l’album « Thriller » de Michael Jackson qui deviendra le plus grand succès des années 80. le duo The Girl Is Mine sortira en single.

224

« Tug Of War » sera rapidement suivi par « Pipes Of Peace » en octobre 1983. De cette collection de chansons, on retiendra les deux autres duos avec Michael Jackson Say Say Say et The Man, la ballade So Bad et Pipes Of Peace. Pendant l’enregistrement, Paul a retrouvé Ringo Starr. C’est aussi la dernière fois que Denny Laine apparaît sur un disque de Macca. En 1984, il publiera quelques articles dans le journal The Sun où il dévoilera, selon lui, « Le Vrai Paul McCartney ». Son ex-employeur n’appréciera guère la démarche et coupera les ponts avec lui. Macca se fâchera également avec Michael Jackson quand celui-ci rachètera le catalogue d’édition des Beatles, devenant ainsi le propriétaire des chansons des Fab Four.

Après deux albums à succès, Paul propose un projet inédit : un film musical intitulé « Give My Regards To Broad Street ». L’aventure s’avère périlleuse. Le tournage débute en novembre 1982 et s’achève en mai 1983. Peu expérimenté, il a écrit lui-même le scénario et aurait eu bien besoin de conseils de professionnels du 7ème Art. Le film sera massacré par la critique à sa sortie en novembre 1984. Les fans se délecteront de pouvoir retrouver leur idole sur grand écran et d’écouter de nouvelles versions de ses tubes et quelques inédits comme Not Such A Bad Boy, No Values ou les deux versions de No More Lonely Nights.

Depuis la fin des Wings, Paul n’est plus remonté sur scène. Il fait une courte apparition à Wembley, le 13 juillet 1985, pendant le mythique concert du Live Aid organisé par Bob Geldof. Sa version de Let It Be est gâchée par une stupide panne de micro. Sa prestation du concert pour le Prince Charles sera plus convaincante, le 20 juin 1986.

225

Le 1er septembre 1986 est publié « Press To Play ». L’entreprise ambitieuse à laquelle ont participé Phil Collins et Pete Townshend va tourner au fiasco. Malgré de bons passages (Only Love Remains, Press, Footprints…) le disque laissera un souvenir mitigé à son auteur.

En juillet 1987, Paul convoque quelques musiciens pour enregistrer quelques standards du rock. Il faudra plus d’un an pour que l’album « Choba B CCCP » sorte uniquement en Union Soviétique. Encore une expérience inédite pour l’artiste.

En novembre 1987, la compilation « All The Best » réuni les grands succès de McCartney, avec les Wings et en solo. On y retrouve l’inédit Once Upon A Long Ago. La chanson sort en single avec le titre Back On My Feet pour lequel Paul a travaillé avec Elvis Costello. On découvrira rapidement que les deux hommes ont collaboré sur plusieurs morceaux.

Get Back !

1989 sera l’année du grand retour de l’ex Beatle. Avec l’album « Flowers In The Dirt », belle réussite qui comporte les perles My Brave Face, This One, Put It There et Figure Of Eight, un nouveau groupe de scène expérimenté grace à la présence de Robbie McIntosh (ex Pretenders), Paul Wickens et Hamish Stuart (ex Average White Band) et, enfin, une tournée.

Le 28 septembre 1989, Paul McCartney donne le premier show d’une tournée qui va le mener aux quatre coins du monde. Ainsi, à Rio de Janeiro, il bat le record d’audience avec 184000 spectateurs, le 21 avril 1990.

226

Le 25 janvier 1991, il revisite ses plus belles chansons en version acoustique pour l’émission Unplugged de la chaine MTV. Parmi de belles interprétations de Blackbird, And I Love Her, Every Night ou She’s A Woman, on trouve I Lost My Little Girl qui fut la première chanson écrite par Paul pendant son adolescence.

Le 28 juin 1991, la cathédrale anglicane de Liverpool accueille le Liverpool Oratorio, première œuvre classique signée Paul McCartney. Pour cette œuvre ambitieuse l’artiste a travaillé avec le chef d’orchestre Carl Davies et la soprano Kiri Te Kanawa.

En septembre 1991, les fans de Paul découvrent le film de Richard Lester « Get Back » qui retrace la tournée mondiale de McCartney et l’album « Choba B CCCP » qui n’était officiellement disponible qu’en Russie.

Paul et ses musiciens reprennent le chemin des studios pour un nouvel opus. «Off The Ground » parait le 2 février 1993 et contient une belle collection de chansons. Hope Of Deliverance, Off The Ground, Biker Like An Icon et C’Mon People sortiront en single.
Le groupe se lance à nouveau dans un « New World Tour » qui va durer plusieurs mois.

Avant la fin de la tournée qui aura traversé 18 pays, le cd souvenir « Paul Is Live » est publié. L’occasion d’y découvrir des versions de Michelle, Penny Lane ou Drive My Car. McCartney sort également « Strawberries Oceans Ships Forest » sous le pseudonyme de The Fireman.

227

Pendant la tournée, Paul annonce qu’il va travailler avec George Harrison et Ringo Starr sur une anthologie des Beatles et, que pour l’occasion ils vont enregistrer des nouvelles chansons à partir de démos de John Lennon.

Ainsi, après avoir prononcé le discours d’introduction pour l’entrée de John Lennon au Rock and Roll Hall Of Fame, le 19 janvier 1994, Macca retrouve Ringo et George pour les sessions de Free As a Bird. Ils récidiveront le 6 février 1995 pour Real Love.

Au printemps 1995, Paul travaille sur de nouvelles compositions pour un futur album solo. Il reçoit Steve Miller pour quelques morceaux dont Use To Be Bad. En septembre de la même année, il travaille avec Noel Gallagher du groupe Oasis et Paul Weller (ex The Jam) pour une version de Come Together qui paraitra sur un album de charité : « Help ! ».

1995 est une année chargée puisqu’il propose un documentaire sur le groupe Grateful Dead et que le premier épisode de l’Anthologie Beatles est diffusé le 26 novembre sur les chaines de télévision. L’occasion de découvrir l’histoire des Fab Four racontée par eux même avec des films inédits.

228

Les fans du groupe peuvent se procurer le premier cd « Anthology » qui contient des versions inédites de leurs premiers succès et l’inédit Free As A Bird. Une aubaine pour ceux qui devaient alors se contenter d’enregistrements pirates.

En décembre 1995, Linda McCartney apprend qu’elle a une tumeur maligne au sein. Un combat contre la maladie va alors débuter. Elle sera épaulée par son mari, très présent et qui va s’investir totalement dans cette lutte.

Le 8 janvier 1996, Paul est présent à l’inauguration du Liverpool Institute of Performing Arts.

Il s’est impliqué personnellement pour que le bâtiment de son ancienne école soit préservé et devienne un lieu de formation pour les futurs artistes.

En mars 1996, Le second disque « Anthology » est disponible. On y trouve l’inédit Real Love qui reçoit un accueil plus mitigé que Free As A Bird.

En octobre 1996, alors que le troisième opus de « Anthology » va être publié, Paul reste près de Linda qui suit un traitement de chimiothérapie. Il ne peut se rendre au soixante cinquième anniversaire du studio Abbey Road.

En décembre 1996, il apprend qu’i va être anobli par la Reine Elisabeth II. Honneur suprême pour ce natif de Liverpool qui a apporté tant de bonheur à ses concitoyens.

En mars 1997, Macca enregistre des démos de sa future œuvre classique « Standing Stone » avec le London Symphony Orchestra.

Le 11 mars 1997, il est au Palais de Buckingham où il est anobli par la Reine. Sa joie est ternie par l’absence de Linda, trop souffrante pour l’accompagner.

Le 5 mai 1997, l’album « Flaming Pie » est disponible. C’est une réussite avec Young Boy, Beautiful Night, Calico Skie et Heaven On A Sunday où on retrouve James McCartney pour un solo de guitare. C’est aussi la dernière apparition de Linda sur un album de Paul…

229

En septembre 1997, alors qu’il vient de jouer au Royal Albert Hall pour un spectacle de charité pour l’ile de Montserrat organisé par George Martin, il publie sa nouvelle œuvre classique « Standing Stone ».

Le 15 octobre 1997, toute la famille McCartney est présente à Paris pour assister au premier défilé de Stella pour Chloé. Linda profite d’un moment de rémission de la maladie pour applaudir sa fille. Ils reviendront dans la capitale française en mars 1998 pour la présentation de la collection d’été.

Malheureusement, le cancer va la frapper à nouveau au foie. Le couple se réfugie dans le ranch familial en Arizona. C’est là qu’elle décède le 17 avril 1998. Paul aura beaucoup de mal à se remettre de la perte de son épouse. Il va trouver à nouveau la paix intérieure dans la musique.

Le 21 septembre 1998, il publie un nouvel album de musique électronique sous le nom de The Fireman : « Rushes ». Quelques jours plus tard, il assiste au mariage de sa fille Mary avec le réalisateur Alistair Donald.

Le 26 octobre 1998, Il propose un album posthume de Linda « Wide Prairies ». Certes, elle avait souffert des critiques acerbes et des moqueries, mais les fans apprécieront cette collection de chansons.

En mars 1999, Paul se lance dans un nouveau projet. Avec l’aide de David Gilmour (Pink Floyd), Ian Paice (Deep Purple), Mick Green et Pete Wingfield, il revisite des grands classiques de sa jeunesse.

Le 22 mars 1999, l’album « Band On The Run » est proposé dans une version coffret de 2 cd pour célébrer le 25ème anniversaire de sa publication. Quelques jours plus tard, la maison d’enfance de Paul, située au 20 Forthlin Road est ouverte au public.

Le 3 avril 1999, sa fille Mary lui procure la joie d’être grand père pour la première fois avec la naissance d’Arthur-Alistair. La semaine suivante, il participe au concert pour Linda « Here There And Everywhere ».

Le 1er mai 1999, une exposition de toiles signées McCartney est inaugurée à Siegen (Allemagne)Jusqu’à présent, Paul avait peint pour son plaisir. Mais il décide alors de montrer son travail au public.

Le 20 mai 1999, Il assiste à une soirée de charité à l’hôtel Dorchester de Londres. Il fait la connaissance d’Heather Mills, ex-mannequin qui s’est investie dans la lutte contre les mines antipersonnel.

Le 16 octobre 1999, une nouvelle œuvre classique de l’ex-Beatle est proposée au Philarmonic hall de Liverpool. « Working Classical » propose des versions instrumentales de chansons de Paul et quelques pièces inédites.

Le 14 décembre, quelques centaines de privilégiés assistent au retour de Paul McCartney au Cavern Club de Liverpool. Un grand moment qui sera disponible plus tard en DVD.

Macca Over The Centuries

Dès février 2000, Macca devient la cible de la presse à scandale qui soupçonne une liaison avec Heather Mills. Le 15 mars, il est contraint d’annoncer qu’il fréquente la jeune femme.

2210

En mai 2000, il présente le documentaire « Wingspan » au Festival de Cannes. Le film retrace la saga des Wings à travers un entretien avec Mary McCartney.

Le 21 août 2000, l’infatigable Paul publie « Liverpool Sound Collage », projet expérimental créé avec le groupe Super Fury Animals. Puis, il regroupe des reproductions de ses toiles dans le livre « Paintings ».

Le 13 novembre 2000, la compilation « One » propose les meilleures chansons des Beatles. Quelques mois plus tard, « Wingspan » en fera de même avec les chansons de Paul. Mais Macca vit le présent à 100 à l’heure. Il file le parfait amour avec Heather Mills et a recruté de jeunes musiciens pour enregistrer de nouvelles compositions à Los Angeles.

Le 11 septembre 2001, Paul et Heather se trouvent à l’aéroport Kennedy quand se déroulent les attentats du World Trade Center. Très choqué par ces faits, McCartney composera la chanson Freedom et organisera un grand concert de charité quelques semaines plus tard.

Le 10 novembre 2001, il assiste à la première représentation de sa nouvelle pièce classique « Ecce Cor Meum ». Elle ne sera disponible en cd qu’à l’automne 2006.

Paul présente ensuite « Driving Rain », son nouvel opus qui rend hommage à Linda sans oublier Heather. Un ensemble de morceaux efficaces et très variés comme From A Lover To A Friend, Your Loving Flame, Lonely Road, Back In The Sunshine ou expérimentaux avec Rinse the Raindrops et Riding Into Jaipur.

Alors qu’il assure la promotion de « Driving Rain », Paul apprend le décès de son ami George Harrison survenu le 29 novembre 2001, des suites d’un cancer. Les deux hommes s’étaient rapprochés depuis le projet « Anthology » et Macca avait rendu visite à George à plusieurs reprises. Il lui rendra hommage le 24 février au cours d’un concert à Liverpool. Pendant sa tournée, il interprètera Something au ukulélé.

2211

Car Paul est reparti sur les routes avec son nouveau groupe. De la formation des années 90, il n’a conservé que Paul Wix Wickens. Il a choisi de jeunes musiciens pleins de fougue : le batteur Abe Laboriel Jr, une force de la nature et les guitaristes Rusty Anderson et Brian Ray.

La tournée « Driving USA » est un triomphe. Paul fait une pause en juin 2002 pour participer au Jubilé de la Reine Elisabeth II dans les jardins de Buckhingham Palace, mais également pour se marier.

Le 11 juin 2002, il épouse Heather au château de Leslie en Irlande. Malgré la différence d’âge (presque 25 ans), la désapprobation de ses enfants et sans doute de ses conseillers, il a décidé de s’unir avec la jeune femme au passé assez sulfureux.

Alors qu’il est à nouveau grand-père avec la naissance d’Elliot, second fils de Mary, Paul reprend son « Driving USA », puis se produit au Mexique et au Japon. L’album « Back In The Us » immortalisera cette superbe tournée. On y trouve pour la première fois une version live de Getting Better qui ouvre les concerts du groupe.

En mars 2003, Paul décide de commercialiser une nouvelle version de son album live sous le nom de « Back In The World ». Outre le titre, quelques chansons divergent d’une version à l’autre.

2212

Macca débute sa tournée européenne à Paris, le 25 mars 2003. Il se produira, entre autre, au Colisée de Rome et sur la Place Rouge de Moscou. Un événement pour les fans moscovites, longtemps contraints d’écouter la musique des Beatles clandestinement.

Paul est un homme comblé. Sa fortune est estimée à 2 milliards de dollars, sa fille Stella vient de se marier à son tour et Heather a donné naissance à sa fille Beatrice, le 28 octobre 2003.

L’album « Let It Be » resort sous le titre « Let It Be… Naked ». Paul avait été contrarié par la production de Phil Spector sur ces enregistrements. Il a donc été décidé de les ressortir avec les mixages originaux.

En avril 2004, Paul propose le film « Music And Animation » qui restera assez confidentiel. Puis, il débute une tournée des stades : le 04 Summer Tour. Le 20 juin, à St Petersbourg, il donne son trois millième show de sa carrière. Il se produit également au festival de Glastonbury. Pendant cette tournée, il va enfin interpréter des versions live de Helter Skelter, I’ve Got A Feeling et Two Of Us.

Le 14 novembre 2004, il participe à la nouvelle version de Do They Know It’s Christmas ? Avec Bono, il est l’un des rares invités à avoir participé aux deux enregistrements.

Le 6 février 2005, il se produit, avec son groupe, à la mi-temps du Super Bowl à Jackson Ville en en Floride. Quelques jours plus tard, un nouveau petit fils voit le jour : Miller, fils de Stella.

En juin 2005, le public peut se procurer l’album « Twin Freaks » qui regroupe des chansons de McCartney remixées par le DJ The Freelance Hellraiser qui s’était produit en première partie du 04 Summer Tour. Le DVD « Paul McCartney In Red Square » est également disponible. On retrouve le concert historique de la Place Rouge et des extraits du show de juin 2004 à St Petersbourg.

Le 2 juillet 2005, il participe au Live 8 de Wembley et se produit avec le groupe U2. Puis, il propose un nouvel album studio « Chaos And Creation In The Backyard » qui sera encensé par la presse, sans doute séduite par la production de Nigel Goodrich. Il est vrai que l’ensemble ne manque pas de charme et de cohésion, avec des merveilles comme Jenny Wren, Too Much Rain, Friends To Go ou This Never Happened Before.
Le 16 septembre 2005, quatre jours après la sortie de « Chaos », Paul et son groupe débute la tournée « Rock With US » à Miami. Une nouvelle fois, il dépoussière quelques anciennes chansons comme Too Many People, For No One ou I’ll Get You.

Le 6 octobre 2005, il publie un livre pour enfants « Là-haut dans les nuages » qu’il a réalisé avec Philip Ardagh et le réalisateur Geoff Dunbar.

Le 30 novembre 2005, Paul boucle sa tournée américaine à Los Angeles. On retrouvera les souvenirs de cette série de concerts sur le DVD « The Space Within US » avec le réveil de la navette Columbia en direct d’Anaheim, le 12 novembre 2005 et l’arrivée de l’équipe des astronautes sur la scène de Houston.

En mars 2006, Paul et son épouse Heather se rendent au Canada pour protester contre la chasse aux bébés phoques. Ce sera une de leur dernière apparition ensemble.

En mai 2006, Paul se rend seul dans sa propriété sur la Côte d’Azur. Les tabloïds spéculent alors sur une séparation du couple McCartney. Le 17 mai, un communiqué annonce la séparation des deux conjoints. Heather va alors subir les attaques de la presse people.

2213

Le 30 juin 2006, Macca retrouve Ringo Starr, Yoko Ono, Olivia Harrison et sir George Martin pour la première du spectacle du Cirque du Soleil : « Love ». Le show célèbre l’héritage musical des Beatles et se distingue par une bande son étonnante. George martin et son fils Giles ont remixés les chansons des Fab Four pour en donner de nouvelles versions. Les fans devront attendre l’automne pour découvrir le résultat sur disque.

Alors que l’été 2006 a été mouvementé en raison de la séparation du couple McCartney, l’album classique « Ecce Cor Meum » vient calmer les esprits.

2214

Sans doute inspiré par son divorce en cours, Paul a d’autres velléités de changement. Il quitte sa maison de disques de toujours EMI pour signer avec le label Hear Music qui appartient à la chaîne de café américaine Starbuck. Cette décision surprend, mais l’album « Memory Almost Full » est bien publié en juin 2007 par sa nouvelle maison de disques. Il s’agit d’une série de chansons enregistrées quelques années auparavant par Paul seul ou avec son groupe. Un ensemble plus varié que pour « Chaos » mais qui comporte de bons moments : Only Mama Knows, Mr Bellamy, Dance Tonight (superbement illustré par le clip de Michel Gondry) ou You Tell Me.

Pour la sortie de l’album, Paul et son groupe donnent des concerts devant des petites audiences à Londres, New York et Los Angeles. Un temps prévue pour l’automne 2007, la tournée mondiale est reportée car Paul tient, avant tout, à finaliser son houleux divorce.

2215

Le 21 août 2007, Paul publie son premier album dématérialisé. Il s’agit d’un enregistrement live du Festival iTunes qui s’est déroulé le 5 juillet. Le public peut télécharger 6 chansons (Coming Up, Only Mama Knows, That Was Me, Jet, Nod Your head et House of Wax).

Le 19 septembre, Maccablog.com révèle que Paul McCartney va se produire à l’Olympia de Paris, le 22 octobre 2007. L’incroyable nouvelle met en émoi les fans français. Le music hall du Boulevard des Capucines est submergé d’appels téléphoniques, mais l’annonce du concert n’est officialisée que le 26 septembre.

Séduit par le film « La Môme » dans lequel Marion Cotillard interprète Edith Piaf, Macca a souhaité se produire dans la salle parisienne où il avait joué avec les Beatles et les Wings.

L’organisation d’un tel évènement est un véritable casse tête pour la production. Il faut bien sûr éviter la vente de billet au marché noir. La parade est trouvée : un seul billet par personne et un bracelet posé au poignet de chaque acheteur pour éviter toute cession du précieux sésame.

2216

De nombreux fans vont patienter de nombreuses heures et passer la nuit devant l’Olympia pour obtenir leurs tickets. Un mémorable souvenir pour ceux qui auront partagé ces moments.

Paul McCartney entrouvre le rideau rouge et entame Blackbird, seul à la guitare. Puis, il est rejoint par son groupe pour un concert inoubliable qui sera diffusé par Canal + quelques semaines plus tard.

Trois jours plus tard, le 25 octobre, Paul et ses musiciens se produisent à la Roundhouse de Camden dans le cadre du Festival Electric Proms. A cette occasion, il utilise une section de cordes sur Only Mama Knows, Calico Skies et Eleonor Rigby.

Le 12 novembre, le public peut se procurer une nouvelle version de « Memory Almost Full » avec un dvd contenant les clips de Dance Tonight et Ever Present Past et cinq titres live. Ce même jour, Paul sort son anthologie « The McCartney Years ». Trois dvd regroupant les meilleurs vidéos de l’artiste et des extraits des concerts de 1976, Live Aid, Unplugged, Superbowl et Glastonbury. Une pièce que les inconditionnels doivent absolument posséder.

2217

Le 31 décembre, on peut voir Paul et Kylie Minogue chanter en duo la chanson Dance Tonight, lors de la traditionnelle émission de fin d’année, « Hootenanny » présenté par Jools Holland. Quelques jours plus tard, on apprend que Macca aurait subit une légère intervention chirurgicale au cœur pendant les fêtes. Paul démentira à l’occasion de ses vœux en précisant qu’il ne s’agissait que de quelques tests de routines.

En février 2008, Paul et son épouse Heather se retrouvent au tribunal à Londres pour tenter une nouvelle fois de régler leur divorce. Le couple ne parvient toujours pas à s’entendre sur les termes de cette séparation. C’est donc le juge de la Haute Cour qui devra trancher.

Le 20 février Paul se produit avec son groupe au Britt Awards où il reçoit l’Outstanding Contribution Award.

2218

Le 17 mars 2008, McCartney et Mills sont officiellement divorcés. L’ex Beatle devra verser à son ex-épouse la rondelette somme de 33 millions d’euros. Il ne fera pas appel du jugement et s’en ira se reposer à Antigua, dans les Caraïbes avec sa nouvelle compagne Nancy Shevell.

Le 25 avril, la Galerie James Hyman de Londres propose une superbe exposition de photos de Linda McCartney. Paul ne manque pas de venir rendre hommage au travail de son épouse. Il s’est d’ailleurs personnellement impliqué dans l’élaboration du projet.

Le 1er juin, McCartney se produit dans sa ville natale à l’occasion du Liverpool Sound. Il partage l’affiche avec The Zutons et les Kaiser Chiefs. Il sera également rejoint sur scène par Dave Grohl, ex batteur de Nirvana et actuel leader des Foo Fighters pour un Band On The Run mémorable puis Back In The USRR à la batterie. Côté répertoire, Macca interprète In Liverpool et A Day In The Life en hommage à John. Le show se termine par un magnifique feu d’artifice pour les fans venus des quatre coins de l’Europe et au-delà.

2219

Le 14 juin, il se déplace à Kiev pour un grand concert gratuit. 350 000 personnes bravent la pluie battante pour venir l’applaudir. L’occasion de reprendre Mrs Vandebilt qui n’avait jamais été créée sur scène.

Le 20 juillet 2008, il se produit à nouveau gratuitement pour le 400ème anniversaire de la ville de Québec. Plus de 200 000 personnes se déplacent sur les Plaines d’Abraham pour le spectacle qui restera dans les mémoires.

En août, après un périple américain sur la célèbre Route 66, en compagnie de Nancy Shevell, Paul revient à Londres pour la naissance de son sixième petit enfant.

L’annonce du concert de Tel Aviv, en Israël surprend les observateurs. Macca n’est jamais allé dans cette région houleuse. Des organisations islamistes ne tardent d’ailleurs pas à le menacer directement afin de le dissuader de se produire devant le public israëlien.

Paul arrive finalement en Terre Sainte le 24 septembre 2008. Après une séance photo à son hôtel, il se rend à la Basilique de la Nativité de Bethlehem, située en territoire palestinien. Il y allume un cierge pour la Paix. Toujours à Bethlehem, il visite également le Conservatoire National de Musique. Il passe quelques instants avec les jeunes élèves palestiniens.

2220

Le lendemain, il se produit au Yarkon Park de Tel Aviv devant près de 50 000 spectateurs ravis de pouvoir l’écouter pour la première fois. Des mesures de sécurité extrêmes entourent l’évènement. Ainsi, chaque spectateur passe à la fouille plusieurs fois avant de pénétrer dans le parc. Bravant les menaces, Paul arrive sur scène et débute par Hello Goodbye. Une belle revanche pour le musicien qui, avec les Beatles, avait été qualifié de « représentant d’une culture dégénérée ».

Le 20 octobre, l’album de Nitin Sawnhey, producteur d’origine indienne « London Underground » est disponible. On y retrouve la superbe chanson My Soul, interprétée par Paul.

Le 6 novembre, Bono de U2 remet à son ami Paul McCartney le MTV Legend Award, après un vibrant hommage de plusieurs minutes.

Le 10 novembre 2008 voit la parution du troisième opus de Fireman : « Electric Arguments ». Contrairement à ses deux prédécesseurs, ce nouvel essai permet aux fans de Paul de l’entendre chanter. Le résultat de cette nouvelle collaboration avec Martin Glover, alias Youth est brillant et beaucoup considèrent cet album comme une véritable œuvre de Macca et non pas un projet parallèle. McCartney a confié la distribution du disque au label indépendant PIAS.

2221

Malgré les efforts de son auteur pour la promotion, les ventes sont à nouveau décevantes. A l’image du marché du disque qui ne cesse de poursuivre sa longue agonie.

Paul passe un hiver tranquille avec quelques vacances au soleil avec sa compagne Nancy.
Le 9 mars 2009, il vient à Paris pour assister au défilé de sa fille Stella. A l’issue de celui-ci, la styliste et la chanteuse Pink lancent une campagne contre l’utilisation de peaux d’animaux dans la mode avec l’organisation PETA.

Le 3 avril 2009, Paul rejoint le cinéaste David Lynch en compagnie de Ringo Starr pour la conférence de presse pour le show du lendemain organisé à New York en faveur de la fondation pour la méditation transcendantale.

Le lendemain soir, le Radio Music City Hall est en ébullition. Certains spectateurs ont déboursé jusqu’à 2000 dollars pour assister au concert et avoir la chance de revoir Paul et Ringo ensemble sur scène.

Le moment tant attendu arrive après que Macca et son groupe aient terminé Can’t Buy Me Love. Starr les rejoint pour With A Little Help From My Friends, Cosmically Conscious et I Saw Her Standing There pour lequel il prend place derrière la batterie.

2222

Le vendredi 17 avril, McCartney et son groupe se produisent au Festival Coachella. Dans le désert californien, il interprète pour la première fois Highway et Sing The Changes, deux titres d’ « Electric Arguments » pour le plus grand bonheur des 70 000 spectateurs présents. Il dépassera l’horaire de fin de concert de plus de cinquante minutes, ce qui mettra les organisateurs dans l’embarras en raison du couvre-feu imposé par la police.

Deux jours plus tard, il inaugure la nouvelle salle The Joint de La Vegas. Les tickets pour ce show ont été vendus en sept secondes, ce qui constitue un nouveau record pour sir Paul.

Pendant le concert, les premières images du jeu « Beatles Rock Band » ont été diffusées pendant la chanson Got To Get You Into My Life ».

Alors que l’été approche, on apprend qu’un concert va se dérouler le 11 juillet à Halifax, au Canada. Puis, trois shows sont annoncés au Citi Field de New York. Finalement, c’est une véritable tournée américaine qui est organisée avec des spectacles à Washington, Boston, Atlanta, Tulsa et Dallas, jusqu’au 19 août. Paul doit jongler avec la garde alternée de sa fille Beatrice pour organiser son emploi du temps.

A Halifax, en Nouvelle Ecosse, Paul crée la surprise en interprétant Mull Of Kintyre avec le 78th Highlander Pipe Band.

Pour les shows au Citi Field dans le quartier du Queens, à New York, il exhume Day Tripper, en souvenir du Shea Stadium qui se dressait à quelques mètres de là et détruit depuis peu. Il rappellera deux fois que les filles criaient très fort en 1965. Pour le premier gig, il invite Billy Joel pendant le premier rappel et I Saw Her Standing There.

Dans le cadre de la promotion de cette tournée, Paul McCartney était l’invité le 15 luillet du Late Show de David Letterman et a crée l’évènement en donnant avec son groupe un mini concert sur le toit du Ed Sullivan Theater.

2223

Des milliers de fans se sont massés aux abords de la rue pour pouvoir suivre ce moment exceptionnel qui n’était pas sans rappeler un autre concert donné il y a 40 ans.

Cette tournée improvisée tardivement est un triomphe. D’après le guitariste Brian Ray, les concerts de Boston des 5 et 6 août resteront sans doute les meilleurs.

Alors qu’il se produit à Tulsa, Brad Henry, maire de la ville et également gouverneur d’Oklahoma décrète que, désormais, le 17 août sera le Paul McCartney Day.

Pour l’ultime performance à Dallas, Paul reprend le titre de Buddy Holly It’s So Easy.

Le 09 09 09, la déferlante Beatles s’abat sur le monde. L’intégrale des albums remasterisés du groupe est enfin disponible. En version stéréo ou mono pour les puristes. Malheureusement, les magasins n’ont pas été suffisamment livrés et les luxueux coffrets sont introuvables en quelques heures. Les Fab Four se retrouvent à nouveau au sommet avec plusieurs millions de disques vendus à travers le monde.

2224

Le même jour, le jeu « Beatles Rock Band » est également disponible. Il permet de jouer les chansons du groupe sur sa console de jeu vidéo. Le graphisme est magnifique et les pistes musicales ont été remixées par Gilles Martin, le fils de sir George. Les fans retrouvent la batterie de Ringo, la basse Höfner de Paul et un micro. Ils peuvent également se procurer la Rickenbacker de John ou la Gibson de George. Les ventes du jeu seront également très importantes.

2225

Le 23 septembre, Maccablog.com annonce la sortie du nouvel album live de Paul McCartney le 30 novembre chez Hear Music-Concord/Universal intitulé GOOD EVENING NEW YORK CITY

Cet album a été enregistré lors des trois concerts exceptionnels que Paul McCartney a donné au Citi Field de New York City, les 17,18 et 21 juillet dernier.

2226

Le 10 Octobre notre site annonce tout d’abord la préparation d’une tournée Européenne d’hiver et confirme quelques jours plus tard et en exclusivité que cette dernière passera par Palais Omnisports de Paris Bercy au mois de décembre.

C’est en fait le 10 décembre qui est retenu pour la date Parisienne et il aura fallu attendre le 22 Octobre pour que le site officiel de Paul McCartney se décide enfin à annoncer les dates de ce qui sera le « GOOD EVENING EUROPE TOUR 09 »

2227

Quelque jours avant le début de cette nouvelle tournée, on apprend qu’une nouvelle chanson de Paul  » (I Want to) come home » est utilisée pour le générique de fin du film de Kirk Jones « Everybody’s Fine » avec Robert De Niro et Drew Barrymore. (Le film sortira en France le 10 mars 2010.)

Le GOOD EVENING EUROPE est un succès pour chacune de ses dates et l’on retrouve un Paul McCartney en pleine forme -physiquement et vocalement- interpretant près de 40 titres pour 2h45 de show. Le concert de Paris n’échappe pas à la règle et celui-ci est pour ainsi dire complet le soir même de la mise en vente des places.

Lors de cette tournée Paul joue une set list très proche de sa tournée d’été US avec tout de même quelques modifications et ajouts comme « (I Want To) come home » mais aussi Ob La Di Ob La Da ainsi que Wonderful Christmastime qu’il intègre à partir de Cologne . Il crée la surprise en interprétant Mull Of Kintyre lors du dernier concert de la tournée le 22 décembre à L’O2 Arena de Londres.

2010, Up And Coming Artist

En janvier 2010, McCartney apparait sur l’album Y Not de Ringo Starr. Il joue de la basse sur Peace Now et Walk With You. Sur cette dernière, il chante également.

Le 17 janvier, le journal Mail On Sunday offre à ses lecteurs un album inédit de Paul enregistré au magasin Amobea de Los Angeles. Dans la soirée, Macca assiste à la cérémonie des Golden Globes. Nominé pour la chanson I Want To Come Home, il repart les mains vides.

En février, EMI annonce son intention de vendre les fameux studios Abbey Road. Devant l’indignation générale et le soutien de Paul, le label renoncera finalement à cette vente.

Le 25 février 2010, James McCartney débute sa première tournée britannique à l’O2 Academy de Liverpool. Son père ira le voir à Brighton, le 8 mars, après avoir assisté au défilé de Stella à l’Opéra Garnier de Paris.

Le 28 mars, Paul lance son Up And Coming Tour à Phoenix, en Arizona. Pour débuter le concert, il exhume de son répertoire Venus And Mars/Rock Show. Les fans des Wings sont heureux d’entendre également Letting Go et le très attendu 1985.

Il se produit également les 30 et 31 mars au célèbre Hollywood Bowl de Los Angeles.

Le 5 avril, pendant son spectacle à Porto Rico, il fait monter une fan pour lui dédicacer le bras.

Le 28 mai, Macca chante à Mexico. Le concert est retransmis en direct sur une chaîne mexicaine.

2228

Le mercredi 2 juin, le président américain Barack Obama et la première Dame accueillent Paul McCartney à la Maison Blanche. Il reçoit le 3ème prix Gershwin pour la Chanson Pop, dans la Bibliothèque du Congrès. Pour l’occasion, l’ex Beatle se produit avec son groupe et accueille de nombreux invités comme Elvis Costello, Dave Grohl, Emmylou Harris, Jack White et Herbie Hancock.

A partir du 12 Juin, le « Up And Coming Tour » débarque en Europe au RDS de Dublin.
Après le festival sur l’Ile de Wight, Glasgow et Cardiff, Paul clôture le Hyde Park Calling de Londres le 27 juin.

Le 1er juillet McCartney se produit à nouveau à Londres, au Battersea Power Station, devant 450 spectateurs qui ont déboursé entre 500 et 10 000 livres pour assister au show. Les fonds récoltés permettront de rénover la toiture de l’Old Vic Theater qui menaçait de s’écrouler.

Le 10 juillet, la tournée revient sur le continent américain avec le concert de San Francisco. Jusqu’au 19 août à Pittsburgh, Macca se produira 13 fois dans des stades survoltés.

Le 21 septembre est publié le premier EP de James McCartney : Available Light. Cinq titres, dont la reprise de Old Man de Neil Young produits par son père Paul et David Khane.

Paul McCartney lance un nouveau projet, consistant à numériser des documents photos, vidéos et audio et de les partager avec ses fans. Ainsi, MPL a fait filmer la venue de Paul au Live Aid, mais les images n’ont jamais vu le jour. Ce projet est mené en collaboration avec Hewlett Packard qui annonce que moins de 5% de ces documents ont été publiés à ce jour.

Le 4 octobre, Paul et son amie Nancy Shevell se rendent à nouveau à Paris pour assister au défilé de Stella qui se déroule à l’Opéra Garnier. Olivia Harrison et Barbara Bach étaient également présentes.

Le 25 octobre, McCartney est récompensé au Q Awards pour la réédition de Band On The Run.

2229

En novembre, les fans peuvent enfin se procurer la version remasterisée de Band On The Run qui est publiée en quatre versions différentes. Le public peut enfin regarder le fameux documentaire One Hand Clapping qui est ajouté en bonus DVD.

Le 7 novembre, Paul fait son retour en Amérique du sud avec un concert à Porto Alegre. Il se produira deux soirs à Buenos Aires avant de revenir au Brésil, à Sao Paulo, le 22 novembre.

Les 4 et 5 décembre, McCartney retourne à Washington pour recevoir le Kennedy Center Honor qui récompense les arts de la scène. Pour la seconde fois de l’année, il est honoré par le président Barack Obama.

Le 9 décembre, pendant le Late Night With Jimmy Fallon show sur NBC, il chante une version inédite de Scrambled Eggs avec l’animateur. Des paroles autant humoristiques qu’inédites ont été rédigées pour l’occasion.

Le 11 décembre, McCartney est l’invité de la célèbre émission Saturday Night Live. Il y interprète quelques titres live.

Le 13 décembre, Macca se produit au mythique Appolo Theater de Harlem. Dans ce temple de la soul music, il ne manque pas de rendre hommage à Marvin Gaye en reprenant Hitchike. Il dévoile également une nouvelle composition : Petrushka. Quarante ans après la parution de Let It Be, il reprend One After 909.

2230

Quelques jours plus tard, il surprend tout le monde en annonçant un concert surprise au 100 Club qui est menacé de disparition. Le 17 décembre, il ravi les 350 chanceux, dont deux envoyés spéciaux de Maccablog, avec un set qui doit lui rappeler ses prestations du Cavern Club.

Le lendemain, alors que Londres est envahie par la neige, il investi l’Appolo Hammersmith pour un nouveau show. Il interprète l’inévitable Wonderful Christmas Time avec une chorale d’enfants.

Le 20 décembre, Paul joue à l’O2 Academy de Liverpool. Dans cette salle aux dimensions moyennes, il décide de débuter par Honey Hush, un des standards de sa jeunesse. A la fin du spectacle, il fait offrir des boissons chaudes et des frites aux spectateurs qui avaient une nouvelle fois bravé des conditions météorologiques épouvantables.

L’ex Beatle ne cache pas son bonheur de finir une belle année 2010 dans sa ville natale.

2011, Macca On The Run

11 janvier : Paul McCartney écrit au Premier ministre indien, Manmohan Singh, pour lui demander que le 12 janvier devienne une journée nationale sans viande en Inde.

2231

13 février :
– Dans le cadre du BAFTA Awards qui se déroulent au Royal Opera House, Macca remet le prix de la meilleure bande originale de film au compositeur français Alexandre Desplat pour le Discours d’un roi.
– Le même jour, mais de l’autre côté de l’Atlantique, à Los Angeles, Paul McCartney reçoit deux Grammys Awards. La première récompense honore les Beatles, pour l’édition remasterisée en stéréo des albums en coffret. Le deuxième Award lui est attribué pour la chanson Helter Skelter dans sa version live publiée sur l’album Good Evening New York City.

Février : Paul McCartney était en studio en février 2011 à New York, aux côtés de David Kahne, pour enregistrer le titre It’s so easy en hommage à Buddy Holly.

11 mars : Paul signe la pétition « No Cruel Cosmetics » lancé par The British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV), pour en finir avec les tests sur les animaux des articles de toilette et des produits cosmétiques vendus dans l’Union Européenne.

2232

18 mars : Macca participe à un sketch avec Smithy sur BBC1 pour la journée du « red nose day » (la journée du nez rouge). Il s’agit d’une véritable institution en Angleterre. Pendant cette journée chacun peut inventer des défis loufoques afin de récolter de l’argent pour une œuvre caritative.

Fin mars : Paul McCartney est nommé « Meilleur bassiste de tous les temps », par le blog Gibson Lifestyle.

Avril :
– Paul McCartney travaille sur un nouvel album de reprises de ses propres titres issus de sa carrière solo ou des albums des Wings, avec notamment James son fils, les membres de Kiss, de The Cure, Billy Joel, Garth Brooks, Paul Rodgers ou encore BB King.
– Macca enregistre un album de reprises de standards de jazz à Los Angeles, avec notamment Diana Krall et son groupe.

6 mai : Annonce officielle des fiançailles de Paul McCartney et de Nancy Shevell.

2233

9 mai :
– Avant son concert à Lima au Pérou, Paul McCartney reçoit la distinction de l’ordre du « Cinchona Tree » de la part du Ministre de l’Environnement, Antonio Brack, pour récompenser son engagement pour la protection de l’environnement.
– Paul McCartney et son groupe donne leur premier concert de la deuxième partie de la tournée « Up and Coming Tour » au El Estadio Monumental à Lima (Pérou) devant 45 000 fans déchainés !

11 mai : Paul joue à Santiago du Chili au Estadio Nacional.

21 mai : La vidéo du clip Blue Sway de Paul McCartney, réalisé par le spécialiste des films de surf Jack McCoy, remporte la récompense de la « Meilleure vidéo musicale » au festival de court-métrages de New-York. Ce clip est incorporé dans le DVD bonus de la réédition de McCartney II.

22-23 mai : Paul McCartney fait sensation, deux soirs de suite, à Rio de Janeiro, dans le stade Engenhão.

Fin mai : Pour fêter la sortie des Albums remasterisés McCartney et McCartney 2, un concours de Covers est lancé par le staff de Macca. Les musiciens amateurs sont invités àinterpréter le célèbre morceau May Be I’m Amazed.

Début juin : Lancement du « Cloud », bibliothèque numérique de Paul McCartney. Sa société MPL Communications Ltd et la société HP ont construit une solution numérique innovante pour mettre en valeur la vie et l’oeuvre de Paul McCartney, en numérisant, organisant et cataloguant les archives personnelles de Macca (photographies, séquences vidéos, concerts, enregistrements musicaux, tableaux, croquis…).

6 juin : Macca et ses filles Mary et Stella se rendent à l’exposition photo Linda McCartney : Life in Photographs, à la Galerie Phillips de Londres.

2234

8 juin : Paul McCartney, George Martin, Yoko Ono et Olivia Harrison sont à Las Vegas pour fêter le cinquième anniversaire du spectacle hommage aux Beatles, intitulé Love, créé par le Cirque du Soleil.

9 juin : Paul McCartney donne un concert privé pour les salariés de Hewlett Packard, à Las Vegas, dans le cadre du HP Discover 2011, grand événement de l’entreprise.

10 juin : Concert au MGM Grand Hotel de Las Vegas, dernier show de la tournée « Up & Coming Tour ».

2235

23 juin : Paul se rend au vernissage de l’exposition photo Linda McCartney : Life in Photographs, à la Galerie Bonni Benrubi de New York.

2236

27 juin : Sortie des rééditions des albums McCartney et McCartney II, en version « de luxe », « spéciale » ou « LP ».

1er juillet : Paul McCartney est désigné comme l’artiste ayant réalisé le meilleur spectacle en live au Royaume-Uni (pour ses trois concerts fin décembre 2010, au 100 Club et à l’Apollo Hammersmith de Londres ainsi qu’à l’O2 Academy à Liverpool) par la fondation britannique de musico-thérapie Nordoff Robbins.

3 juillet : L’album Run Devil Run, paru initialement le 4 octobre 1999, ressort chez le label Concord Music Group et est distribué en Europe par Universal.

7 juillet : Paul McCartney propose un nouveau concours sur son site Internet. Il invite les dessinateurs et graphistes à faire preuve de créativité en s’inspirant de deux chansons : Maybe I’m Amazed tiré de l’album McCartney, et de la chanson Coming Up issue de l’album McCartney II.

223

15-16 juillet : Macca lance sa nouvelle tournée intitulée « On the Run Tour » (qui comptera 19 concerts) au Yankee Stadium de New York, et remplit le stade deux soirs de suite. Pour son deuxième show, Billy Joel fait la surprise de rejoindre Paul sur scène pour le titre I Saw Her Standing There.

18 juillet : Près de dix ans après sa première sortie, Universal réédite l’album Driving Rain.

24 juillet : Concert au Comerica Park de Detroit.

26 juillet : La bande originale du film The Family Way, sortie en 1966, signée Paul McCartney, est rééditée pour la première fois en CD.

26-27 juillet : Paul joue deux soirs de suite au Bell Center de Montréal.

31 juillet-1er août : McCartney et son groupe donnent deux shows au Wrigley Field de Chicago.

4 août : Macca conclut son « On the Run Tour » sur le continent américain par la ville de Cincinnati au Great American Ball Park.

5 septembre : L’album One des Beatles, paru initialement en novembre 2000, ressort chez EMI en version remasterisée et en digipack.

10 septembre : Pour la commémoration du 10ème anniversaire des attentats du World Trade Center, la chaîne américaine Showtime diffuse le documentaire The Love We Make, témoignage vidéo de Paul McCartney sur les terribles attentats qui ont frappés les Etats-Unis.

2238

22 septembre : Première du ballet Ocean’s Kingdom, le ballet dont Paul McCartney a signé la musique, au Lincoln Theater de New-York par la compagnie du New York City Ballet. Macca est présent avec sa fiancée Nancy Shevell, sa fille Stella et son fils James.

2239

2 octobre : Paul et sa fiancée Nancy sont présents à la première du documentaire de Martin Scorsese Living in The Material World, en hommage à George Harrison, au British Film Institute de Londres, en présence de Yoko Ono, Olivia Harrison, Ringo Starr, de Barbara Bach et du réalisateur.

4 octobre : Sortie de l’album Ocean’s Kingdom (Decca) musique originale du ballet signé Paul McCartney.

5 octobre : Paul McCartney apporte son soutien à Tiger Time, la nouvelle campagne mondiale (lancée en juin par l’artiste et écologiste britannique David Shepherd) pour sauver le tigre sauvage menacé de disparition.

2240

9 octobre : Paul McCartney et Nancy Shevell se marient à la mairie de Westminster, à Marylebone, le lieu même où il avait épousé Linda en 1969. En choisissant cette date, Paul a rendu un bel hommage à son ami John Lennon, qui aurait dû fêter ses 71 ans. Paul a choisi comme témoin son fils James. Et c’est Stella, sa fille, qui a dessiné la robe de Nancy. Ensuite, la fête s’est déroulée dans la propriété de Macca dans le quartier St John’s Wood, à Londres. Parmi les invités, on a pu reconnaître Ringo Starr, David Gilmour, Ronie Wood ou encore Jeff Beck. Tous les enfants de Paul étaient bien sûr présents.

20 octobre : Sortie du livre Meat Free Monday Cookbook, un livre de recettes végétariennes, préfacé par Macca et ses filles Mary et Stella, pour promouvoir la campagne Un lundi sans viande.

Début novembre : Paul McCartney s’associe à Steinway & Sons pour restaurer un piano de légende du musée de la Motown à Détroit.

13 novembre : Pour lancer la deuxième partie de sa tournée « On The Run », Macca se produit à Abu Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis, dans le cadre du festival Yasalam.

26 novembre : Concert à l’Arena Unipol à Casalecchio à Bologne (Italie) devant treize mille fans.

27 novembre : Deuxième concert en Italie, à Milan.

2241

30 novembre : Macca est sur la scène de Paris-Bercy et offre au public français deux titres bonus : San Francisco Bay Blues et Michelle. Les centaines de « mains levées » des Maccablogueurs font leur petite impression pendant le titre Jet.

1er décembre : Paul McCartney et son groupe jouent à Cologne en Allemagne.

2242

5 décembre : Paul et son groupe sont sur la scène de l’O2 Arena de Londres. Les Anglais ont une surprise de taille à la fin du premier rappel. Ronnie Wood, le guitariste des Rolling Stones, rejoint Macca sur le titre Get Back.

10 décembre : La tournée « On the Run » se poursuit à Stockholm (Suède) où Paul ne s’est pas produit depuis sept ans.

12 décembre : Macca est en Finlande à Helsinky.

14 décembre : Macca emmène son « On the Run tour » à Moscou.

19 décembre : Pour son avant dernier concert de la tournée « On the Run », Paul McCartney joue les titres Ram on et Wonderful Christmas Time au Men Arena de Manchester.

20 décembre : Macca termine la tournée « On the Run » en apothéose à Liverpool. Au deuxième rappel, il ajoute à la setlist son tube Mull of Kintyre, accompagné de cornemuses.

2012, On The Run Again!!

Janvier : McCartney est élu Artiste de l’année pour les Ultimate Classic Rock Awards. Sa victoire est due à une grande mobilisation des fans qui ont voté pour lui.

6 février : sortie de l’album Kisses On The Bottom, dans lequel il reprend des classiques du jazz et nous propose quelques nouvelles compositions. Pour cet album, McCartney collabore avec Diana Krall, Eric Clapton et Stevie Wonder. L’album est très bien reçu par la critique.

9 février : McCartney reçoit son étoile personnelle sur le Hollywood Walk of Fame.

10 février : McCartney est nommé personnalité de l’année 2012 lors de la cérémonie des MusiCares à Los Angeles

2243

12 février : McCartney reçoit son 15ème Grammy Awards. Il était nominé dans la catégorie « Best Historical Album » pour son album Band On The Run, qui a été remasterisé. Durant la cérémonie officielle des Grammy, il interprète pour la première fois en Live le morceau « My Valentine ». Il jouera aussi le Medley Abbey Road

24, 26, 18 mars : McCartney revient en Europe avec sa tournée On The Run Tour. Il jouera à Rotterdam, Zurich et Anvers pour le plus grand bonheur des fans européens qui pourront entendre Venus and mars/Rockshow, My Valentine,Ram on et Let’em In selon les concerts.

29 mars : McCartney donne un concert au profit du Teenage Trust Concert. Le show a lieu au Royal Albert Hall de Londres. Macca est rejoint par Ron Wood sur scène pour le morceau Get Back.

Avril : Macca continue sa tournée en allant en Amérique du sud. Il joue dans des pays qui n’avaient jamais été honorés de sa venue.

10 mai : près de 200 000 personnes se retrouvent à Mexico City pour un concert gratuit de McCartney. Le célèbre bassiste achève ainsi sa tournée sud-américaine

2244

4 juin : McCartney est en tête d’affiche du concert pour le jubilé de la Reine Elisabeth II. Pour l’occasion, il a fait customiser sa basse avec l’Union Jack.

Le 14 juillet 2012, Paul McCartney rejoint Bruce Springsteen sur scène, lors de son concert au Hard Rock Calling.   Les deux musiciens interprètent les chansons I Saw Here Standing There et Twist and Shout. The Boss a déjà dépassé son temps de jeu de plus d’une demi-heure quand McCartney arrive sur scène.

2250

Le 27 juillet 2012, McCartney participe à la superbe cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres. Il a l’honneur de clôturer le spectacle offert aux athlètes et au public, sous des feux d’artifice impressionnants. Son set est très court, mais impressionnant. Devant son piano, McCartney entame The End, chanson qui résume bien l’esprit des Jeux Olympiques. Au son d’une énorme cloche, l’ex-Beatles débute Hey Jude qui termine son intervention, bientôt repris en chœur par les 80 000 personnes présentes dans le stade Olympique.

Le 11 août 2012, Paul McCartney, assiste au gala annuel de l’Apollo Theater de Harlem. L’ex-Beatle danse sur les tubes d’Usher avec sa femme Nancy. Mais l’un des grands moments de cette cérémonie a lieu quand McCartney rejoint les Isley Brothers et Jon Bon Jovi, sur scène pour interpréter Twist and Shout. Quelques jours plus tard, Paul apporte son soutien aux trois membres russes du groupe Pussy Riot, qui sont jugés depuis fin juillet pour avoir chanté dans une Cathédrale de Moscou.

2251

Le samedi 8 septembre 2012, Paul McCartney reçoit, à l’Elysée, la Légion d’honneur des mains du président de la République François Hollande. C’est la première fois qu’un artiste étranger est nommé Officier, la distinction suprême, récompensant l’ensemble de sa carrière. Le soir même, il rejoint le groupe Africa Express, avec Rokia Traoré, John Paul Jones et Damon Albarn, pour interpréter deux de ses chansons : Coming Up et Goodnight Tonight.

Le 18 septembre 2012, Paul McCartney se produit sur scène avec un piano à queue Steinway de 1877 qu’il a contribué à restaurer, en présence du fondateur de la Motown, Berry Gordy.   Cette soirée a eu lieu au profit du Musée de la Motown, au Steinway Hall de New York.

2252

En octobre, Paul reçoit une nouvelle récompense pour sa célèbre chanson Live and Let Die. Le titre original du film de James Bond a été diffusé sur les ondes radiophoniques américaines plus de quatre millions de fois, depuis sa sortie en 1973

Alors que les albums de Paul McCartney n’étaient plus disponibles sur les plateformes de streaming, sa maison de disque signe un accord avec notamment Spotify et Microsoft pour rendre de nouveau accessibles le 30 octobre 2012. Cinq albums sont concernés : Band On The Run (2010 Remaster), Kisses On The Bottom, McCartney (2011 Remaster), McCartney II (2011 Remaster) et Memory Almost Full.

Après avoir travaillé avec Mark Ronson sur de nouvelles compositions, McCartney reprend sa tournée à St Louis, le 11 novembre 2012 et se produit ensuite à Houston, Vancouver et Edmonton. Puis, il apparaît avec Robbie Williams, Rebecca Ferguson, Paloma Faith, Eliza Doolittle, Beverley Knight, Melanie C, Andy Brown (Lawson), Holly Johnson (Frankie Goes to Hollywood), Mick Jones (The Clash), Peter Hooton (The Farm), Chris Sharrock (Beady Eye / Oasis), Glen Tilbrook (Squeeze), Ren Harvieu, Dave McCabe (The Zutons), Paul Heaton (Beautiful South), dans un collectif d’artistes au profit des victimes du match de football d’Hillsborough pour interpréter une nouvelle chanson He Ain’t Heavy, He’s My Brother.

Le 26 novembre 2012, Paul McCartney publie en exclusivité sur iTunes une nouvelle version de son album « Kisses On The Bottom », avec l’ajout de l’inédit  The Christmas Song (Chestnuts Roasting On An Open Fire), d’une autre version de My Valentine avec un arrangement de Johnny Mandel et l’enregistrement live aux studios Capitol.

2253

Le 12 décembre 2012, à l’occasion du concert de charité au profit des victimes de l’ouragan Sandy qui a dévasté la côte est des Etats-Unis, Paul McCartney retrouve la scène du Madison Square Garden à New-York, le 12 12 12, aux côtés d’une pléiade d’artistes. Un concert exceptionnel auquel participent Bruce Springsteen and the E Street Band, Roger Waters, Bon Jovi, Eric Clapton et les Rolling Stones. Macca crée la sensation en interprétant Cut Me Some Slack avec les trois membres survivants du groupe Nirvana : le batteur Dave Grohl, le bassiste Krist Novoselic et le guitariste Pat Smear. Trois jours plus tard, il est l’invité du Saturday Night Live.

En janvier 2013, McCartney participe, avec ses filles Mary et Stella, à la promotion de la nouvelle gamme de plats végétariens de Linda McCartney. Pour l’occasion, il a enregistré une nouvelle version de Heart Of The Country.

En mars 2013, Paul figure sur la liste des invités sur le nouvel album d’Eric Clapton « Old Sock » à paraitre le 12 mars. Sur ce nouvel opus, le guitariste, qui célèbre cette année ses cinquante ans de carrière. Macca joue de la basse et chante sur le titre All Of Me. On apprend également qu’il a joué de la basse sur deux extraits de la bande-originale du film de Michel Gondry « L’Ecume des Jours », adapté de l’œuvre de Boris Vian. Le cinéaste français avait réalisé le clip de Dance Tonight, en 2007.

New & Out There

Le samedi 4 mai, Paul McCartney lance sa nouvelle tournée « Out There » à l’Estadio Mineiro de Belo Horizonte, devant 55 000 spectateurs. Il se produit également à Goiania, toujours au Brésil. On note quelques changements dans la setlist, avec Your Mother Should Know, Being For The Benefit Of Mr Kite !, Lovely Rita, All Together Now et We Can Work It Out absente depuis le festival de Glastonbury en 2004.

2254

Le 27 mai 2013, l’album « Wings Over America » est réédité avec, notamment, la commercialisation d’un superbe coffret Deluxe qui permet de retrouver le documentaire « Wings Over The World ». Quelques jours plus tard, c’est le DVD du film « Rockshow » reprenant l’intégralité du concert de 1976 qui est disponible à la vente, après quelques projections en salle.

2255

En juin 2013, Macca renoue avec la musique électronique avec Out Of Sight, composée avec The Bloody Beetroots et Youth (The Fireman).

Le 29 août 2013, Paul publie le single New, extrait du nouvel album. « Nous pouvons faire ce que nous voulons, nous pouvons vivre comme nous le souhaitons », c’est ainsi que Macca s’exprime à propos de New.

Le 21 septembre 2013, McCartney se produit à Las Vegas, dans le cadre du iHeart Radio Music Festival. Les spectateurs présents au MGM Grand Arena de Las Vegas, ont la primeur de découvrir en live trois nouvelles chansons de Paul : Save Us, Everybody Out There, ainsi que la chanson titre de l’album, New.

Le 25 septembre 2013, Macca participe à une soirée au Broad Stage à Santa Monica durant laquelle il lit un texte d’une pièce de Shakespeare (Les Deux Gentilshommes de Vérone) aux côtés de Tom Hanks, Rita Wilson, William Shatner et Val Kilmer. A la fin du spectacle, il interprète Let It Be au piano et Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band avec tous les comédiens.

2258

Le 3 octobre, Paul a débuté la promotion de New et répond à ses fans sur Twitter. Dans un premier temps, les questions étaient centrées sur le nouvel album. Elles se sont ensuite généralisées sur sa musique et des anecdotes personnelles. McCartney a enfin offert un album dédicacé à une fan.

Le 9 octobre, Paul joue devant 400 étudiants au Franck Sinatra School Of Arts. Le lendemain, il annonce un concert surprise à Time Square, à midi. A bord d’un énorme semi-remorque aménagé en scène roulante, sur l’une des places les plus populaires de New York, il enchaîne quatre morceaux de son nouvel album : New, Save Us, Everybody out There et Queenie Eye.

2258

Le 14 octobre 2013, les fans peuvent enfin se procurer l’album New réalisé avec trois producteurs : Mark Ronson, Giles Martin et Ethan Johns. Une œuvre qui mêle subtilement la pop du musicien avec des sonorités plus dans l’air du temps. On relève également le timbre de voix du septuagénaire qui garde tout son charme. Le disque connaîtra un succès plus satisfaisant que pour les précédents.

Le 16 octobre, McCartney se produit pour la BBC le 16 octobre 2013, à Maida Vale. Set list : Coming Up, Save Us, Junior’s Farm, We Can Work It Out, New, Queenie Eye, Ob-La-Di, Ob-La-Da, Get Back. Le 18, il participe à l’émission de la BBC en compagnie de Natalie Portman, Katy Perry et James Corden.

Les rumeurs vont alors bon train pour une nouvelle prestation surprise de l’ex-Beatle. Elle se déroule finalement le 18 octobre, à Covent Garden, vers 13h30. Dans la foulée, le musicien va dédicacer son album au magasin HMV d’Oxford Street.

2259

Le 24 octobre, Paul dévoile le clip de la chanson Queenie Eye, deuxième titre extrait de l’album New paru le 12 octobre 2013, produite par Paul Epworth.  McCartney apparaît d’abord seul au piano interprétant ce titre dans le prestigieux studio 2, d’Abbey Road. Il est rejoint ensuite par Johnny Depp, puis par de nombreux artistes amis, parmi lesquels Meryl Streep, Kate Moss, Alice Eve, Tracey Ullman, Tom Ford, James Corden, Gary Barlow, Sean Penn, Chris Pine et Jeremy Irons.

Onze ans après son dernier passage au Japon, Paul reprend sa tournée Out There à Osaka, le 11 novembre 2013, puis il se produit au Fukuoka Dome et pendant trois soirs au Tokyo Dome. Pendant son séjour, il assiste à une compétition de Sumo. Ce passage au Pays du Soleil Levant aurait généré un chiffre d’affaire de 40 millions de dollars pour le musicien.

Le 11 novembre 2013, les fans des Beatles peuvent également se procurer les enregistrements inédits « On Air – Live At The BBC Volume 2 » qui sont regroupés en un double cd avec, en prime, les interventions parlées des musiciens.

Le 17 décembre, iTunes commercialise en version digitale une compilation de quelques 59 titres des Beatles (15 studio outtakes et 44 enregistrements complémentaires à la BBC).

2257

Le 21 décembre, Paul fait une apparition dans l’émission Saturday Night Live, ce  21 décembre 2013. Alors que Jimmy Fallon interprète une imitation de David Bowie, Bob Dylan et McCartney, ce dernier apparaît et chante avec l’animateur Have Yourself a Merry Little Christmas. Une belle surprise pour le public de l’émission et les téléspectateurs. Macca peut alors s’envoler pour St Barth avec son épouse Nancy afin de se reposer quelques jours. Pendant la soirée du réveillon de la Saint Sylvestre, il chante Goodnight Tonight avec les vacanciers présents dans son hôtel.