Catégories
Macca

Paul McCartney parle des Beatles et des Rolling Stones

Photo : Dominique Grandfils

Pendant une interview pour BBC Radio 4, Paul McCartney est revenu sur la séparation des Beatles à l’occasion de la réédition de Let It Be et de la diffusion prochaine du documentaire Get Back.

Paul a rappelé que bien qu’il ait officiellement annoncé qu’il ne jouerait plus avec les Beatles, en avril 1970, la séparation du groupe était actée depuis septembre 1969.

 » Je n’ai pas déclenché la scission. C’était notre Johnny. Je ne suis pas la personne qui a provoqué la scission. Ah non, non, non. John est entré un jour dans une pièce et a dit :  » Je quitte les Beatles. ». Donc, pendant quelques mois, nous avons dû faire semblant. C’était bizarre parce qu’on savait tous que c’était la fin des Beatles, mais on ne pouvait pas s’en aller comme ça.  »

Bien que cet épisode soit connu des spécialistes et des fans des Fab Four depuis des décennies, cette déclaration a été reprise par de nombreux organes de presse qui ont cru dénicher un scoop extraordinaire. Cela a eu au moins le mérite de refaire parler des Beatles avant la commercialisation de Let It Be et du livre Get Back.

Plus surprenant, McCartney a relancé la pseudo rivalité Beatles/Rolling Stones en déclarant au New Yorker:  »  Je ne suis pas sûr que je devrais le dire, mais c’est un groupe de reprises de blues, c’est en quelque sorte ce que sont les Stones. Je pense que notre éventail musical était un peu plus large que le leur.  »

Au cours du concert du jeudi 14 octobre 2021, à Los Angeles, Mick Jagger a ironisé :  » Paul McCartney est là, il va nous aider – il va nous rejoindre dans une reprise de blues plus tard « .

Catégories
Macca

Rencontre autour des Beatles à La Varenne Saint-Hilaire

A l’occasion de la publication de la version française du livre Get Back qui accompagne la sortie du coffret Let It Be tant attendu, nos amis de la Librairie L’Eclectique organisent une rencontre exceptionnelle avec Michka Assayas qui a supervisé la traduction du livre Get Back (Seghers), Frédéric Granier qui a publié en janvier 2020, Les Beatles quatre garçons dans le siècle (Perrin) et Dominique Grandfis, responsable de Maccaclub et auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux Beatles.

Le premier livre officiel des Beatles depuis Anthology, et sans doute le dernier…
Janvier 1969. Lorsque les Beatles se réunissent pour enregistrer leur nouvel album, Get Back, ils sont dans une période de transition et de doute : George Harrison rentre de New York où il a travaillé main dans la main avec Bob Dylan, Paul McCartney est dans son histoire d’amour naissante avec Linda Eastman, John Lennon est inséparable de Yoko Ono, sa partenaire à la ville comme à la scène. L’enregistrement de  » L’Album blanc « , en 1968, a divisé le groupe, et la disparition de leur mentor à tous,  » M. Epstein « , a laissé un grand vide. Pourtant, c’est dans cette atmosphère étrange, tandis qu’ils repartent à la source de leur art, que les Beatles vont composer quelques-unes des leurs plus belles chansons, cultes dès leur sortie. Pendant un mois, Michael Lindsay-Hogg enregistre les sessions studio des Beatles, de Twickenham à Savile Row, en vue d’une émission spéciale en mondovision et d’un live, qui sera le mythique concert sur le toit, au sommet de l’immeuble d’Apple Corps. Le montage qui a été fait de ses prises de vues dans le documentaire Let it be, sorti après la scission du groupe en avril 1970, mettait volontairement l’accent sur l’aspect dépressif, chaotique, du processus créatif. Or, c’est justement ce que ce livre et le documentaire qui l’accompagne vient nuancer, sinon de contredire, comme l’écrit Peter Jackson dans sa préface :  » La véritable essence des séances de Get Back est contenue dans ces pages : il suffit de compter le nombre de fois où la mention « rires’ est indiquée entre parenthèses.  » Hanif Kureishi, renchérit :  » Le résultat de toutes ces blagues, de ce travail incessant et de ces disputes, c’est un final fabuleux. La séance live sur le toit de l’immeuble qui se déroule à la fin du mois de janvier 1969, et en février de la même année, les Beatles qui se mettent allègrement à travailler à ce chef-d’œuvre qui se révélera être Abbey Road.  » Grâce à ces archives enfin restaurées et révélées au grand public, tous les fans des Fab Four ont le privilège d’entrer en studio pour assister aux premiers brouillons, aux erreurs, à la dérive de chacun et aux digressions de tous, à l’ennui, à l’excitation, au brouillage joyeux et aux percées soudaines… D’assister au crépuscule superbe de leurs idoles.

Le 10 avril 1970, la nouvelle fait la une de la presse internationale : Paul McCartney quitte les Beatles. Son départ marque le terme d’une aventure extraordinaire, celle de quatre adolescents partis des caves de Liverpool pour devenir le groupe le plus populaire de tous les temps, incarnation de la soif de liberté qui secoue toute la génération de l’après-guerre. Alors que Let It Be, leur chanson-testament, s’impose comme un dernier succès, McCartney attaque en justice ses trois compagnons. Le rêve est fini. Et pourtant, cinquante ans après, leur légende demeure.
Help!, Yesterday, Penny Lane, All You Need Is Love, Hey Jude… Les deux cents morceaux enregistrés par les  » quatre garçons dans le vent  » en à peine huit ans sont toujours vénérés par des millions de fans. Leurs douze albums constituent une discographie aussi intimidante qu’indépassable, source d’inspiration pour tous les musiciens d’aujourd’hui. Chaque réédition fait l’objet de campagnes marketing particulièrement efficaces, mais qui ont tendance à remplacer l’histoire par le mythe.
À travers des documents rares et des entretiens inédits, Frédéric Granier raconte avec maestria cette épopée moins lisse et paisible que ne laissent paraître les records de vente (plus de deux milliards de disques écoulés depuis 1962). Des débuts erratiques jusqu’à l’hystérie de la Beatlemania, des expérimentations sonores de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band aux premières échappées en solitaire, le destin commun des Beatles est jalonné de triomphes, mais aussi de deuils, de désillusions, de controverses, de rancœurs et même d’échecs retentissants.
Derrière la plus belle partition du rock se dessine enfin une autre histoire, tout aussi fascinante : celle de la culture de masse, du psychédélisme, des paradis artificiels, de l’activisme pacifiste… Autant de phénomènes que les Beatles ont traversés ou marqués de leur empreinte, qui ne racontent pas seulement les années soixante, mais dévoilent une révolution sociale et culturelle dont les effets se ressentent encore aujourd’hui. Comme le dira justement McCartney :  » On n’était pas seulement dans l’air du temps ; on était dans l’esprit du siècle. « 

Dominique Grandfils dédicacera Number Nine et la biographie de Ringo Starr. Ce sera une bonne occasion de se retrouver et de discuter de cette réédition de Let It Be.

La librairie L’Eclectique se situe 9 Rue Saint-Hilaire, La Varenne Saint-Hilaire 94210 Saint-Maur-des-Fossés. Accessible par le RER A Station La Varenne Chennevières. Au plaisir de vous retrouver le samedi 23 octobre 2021.

Catégories
Macca

McCartney 1,2,3

© Hulu, McCartney 1,2,3

Trois heures, 6 épisodes de 30 minutes. La rencontre entre la légende des Beatles et le mythique producteur Rick Rubin (Johnny Cash, Run–D.M.C., Aerosmith, Tom Petty, Red Hot Chili Peppers, Rage Against the Machine, Jay-Z, System of a Down, Beastie Boys, Public Enemy, etc.). 

L’occasion de (re)découvrir, la fabrication des grands succès de Paul, surtout des Beatles et quelques morceaux solos: Live And Let Die, Band On The Run, Waterfalls, Check My Machine. Des anecdotes déjà entendues des milliers de fois, mais aussi quelques-unes nouvelles ou peu connues.

On a l’opportunité d’écouter les morceaux en version isolée (ex: que la basse et la batterie) grâce aux multipistes des enregistrements originaux venant directement d’Abbey Road, avec le commentaire de Paul et un Rick Rubin fasciné par la créativité des Beatles et de la façon unique de jouer de la basse de Paul. D’ailleurs Rubin cite un extrait du célèbre interview de John Lennon à Playboy en 1980: « Le jeu de basse de Paul est sous-estimé. Paul était l’un des bassistes les plus innovants de tous les temps. Et la moitié de ce qui se passe maintenant est directement arraché à sa période Beatles… » et prend le soin de ne pas mentionner la suite « [Paul] est égocentrique à propos de tout le reste de lui-même, mais son jeu de basse a toujours été un peu timide« 

On a donc le plaisir de mieux entendre les jeux de basse et guitare de Paul sur différents morceaux. On découvre la ligne de basse de Maxwell’s Silver Hammer qui ressemble à un jeu de tuba que Paul affirme avoir joué, or les experts Beatles s’accordent pour dire que c’était George. La mémoire fait parfois défaut. On en apprend plus sur la fabrication du morceau Tomorrow Never Knows, le solo de Taxman fait par Paul, à la suggestion de George Harrison qui n’arrivait à trouver le bon solo. Il a mis selon George une touche indienne.
Paul joue sur un piano, sur une guitare ou son iconique basse Höfner des riffs et explique leur création ou comment il a pu composer de la musique sans savoir lire et écrire la musique, ce qui étonne les jeunes groupes qu’il rencontre, toujours sous l’œil attentif de Rick Rubin qui écoute comme un enfant fasciné par ce que Paul lui raconte.

Les six épisodes sont disponibles depuis quelques jours sur Disney +.

Catégories
Macca

Let It Be Box Set

Alors que le documentaire Get Back de Peter Jackson est annoncée pour une diffusion de trois épisodes à partir du 25 novembre 2021 sur Disney +, la commercialisation d’un coffret audio de Let It Be est annoncée.

Cette pièce exceptionnelle contiendra l’album remixé par Giles Martin et le mix de Glyn Jones qui n’avait pas été validé par les Beatles, en 1969. Nous retrouverons également les chansons inédites ou les reprises captées pendant ces longues sessions de l’hiver 69.

Le contenu du futur coffret de l’album ´Let It Be’ serait le suivant :

Disc 1 – New Mix of the original album:
1. Two Of Us
2. Dig A Pony
3. Across The Universe
4. I Me Mine
5. Dig It
6. Let It Be
7. Maggie Mae
8. I’ve Got A Feeling
9. One After 909
10. The Long And Winding Road
11. For You Blue
12. Get Back

Disc 2 – Get Back – Apple sessions
1. Morning Camera (Speech) / Two Of Us (Take 4)
2. Maggie Mae / Fancy My Chances With You *
3. Can You Dig It?
4. I Don’t Know Why I’m Moaning (Speech)*
5. For You Blue (Take 4)
6. Let It Be / Please Please Me / Let It Be (Take 10)
7. I’ve Got A Feeling (Take 10)
8. Dig A Pony (Take 14)
9. Get Back (Take 19)
10. Like Making An Album? (Speech)
11. One After 909 (Take 3)
12. Don’t Let Me Down (First Rooftop Performance)
13. The Long And Winding Road (Take 19)
14. Wake Up Little Susie / I Me Mine (Take 11)

Disc 3 – Get Back – rehearsals and Apple jams
1. On The Day Shift Now (Speech)*/All Things Must Pass (Rehearsals)
2. Concentrate On The Sound *
3. Gimme Some Truth (Rehearsal) *
4. I Me Mine (Rehearsal) *
5. She Came In Through The Bathroom Window (Rehearsal) *
6. Polythene Pam (Rehearsal) *
7. Octopus’s Garden (Rehearsal) *
8. Oh! Darling (Jam)
9. Get Back (Take 8 )
10. The Walk (Jam)
11. Without A Song (Jam – Billy Preston With John And Ringo)
12. Something (Rehearsal) *
13. Let It Be (Take 28)

Disc 4 – Get Back LP – 1969 Glyn Johns mix
1. One After 909
2. Medley: I’m Ready (Aka Rocker) / Save The Last Dance For Me / Don’t Let Me Down
3. Don’t Let Me Down
4. Dig A Pony
5. I’ve Got A Feeling
6. Get Back
7. For You Blue
8. Teddy Boy
9. Two Of Us
10. Maggie Mae
11. Dig It
12. Let It Be
13. The Long And Winding Road
14. Get Back (Reprise)

Disc 5 – Let It Be EP
1. Across The Universe (Unreleased Glyn Johns1970 Mix)
2. I Me Mine (Unreleased Glyn Johns1970 Mix)
3. Don’t Let Me Down (New Mix Of Original Single Version)
4. Let It Be (New Mix Of Original Single Version)

Disc 6 – Blu-ray (Several formats of the same songs, including Dolby Atmos 48 kHz/24 bit – DTS HD Master Audio 5.1 and PCM)
1. Two Of Us
2. Dig A Pony
3. Across The Universe
4. I Me Mine
5. Dig It
6. Let It Be
7. Maggie Mae
8. I’ve Got A Feeling
9. One After 909
10. The Long And Winding Road
11. For You Blue
12. Get Back

Ce coffret de 6 disques serait disponible le 15 octobre 2021.

Catégories
Macca

BD Londres 1968

Notre ami Brice Depasse, animateur de Radio Nostalgie Belgique, que vous avez déjà croisé au Beatles Day de Mons, propose un projet de bande dessinée avec le talentueux illustrateur Aurélien Baudinat.

 Londres 1968 raconte l’histoire d’un jeune Belge qui part à Londres en vue de rencontrer ses idoles, les Beatles. Dan vivra des aventures incroyables avec eux. Basée sur des anecdotes véridiques et inédites, la BD « La Story » conte une tranche de vie étonnante et fidèlement illustrée sur une centaine de pages remplies d’émotion, d’amour et de belles surprises. Y apparaissent même Françoise Hardy ou Michel Polnareff pour ne citer qu’eux…

Vous pouvez participer à ce projet qui fait l’objet d’un financement participatif. Voici le lien :

BD « La Story Nostalgie – Londres 1968 » – Ulule

Vous pouvez commander une édition limitée avec la Beatles en couverture (limitée à 350 exemplaires).

Le financement se termine le 15 juin 2021. Ne tardez pas si vous êtes intéressés.

Catégories
Macca

Le yoga des yeux de McCartney

Paul McCartney a rappelé dans une récente émission qu’il pratiquait le Yoga pour les yeux. Cet exercice lui aurait été enseigné lors d’un séjour en Inde. Depuis la pratique de ce Yoga lui aurait évité de porter de lunettes…Paul en parlait déjà dans cette vidéo il y a une dizaine d’années :

Catégories
Macca

Livre : Paul McCartney passe à la maison ce soir

Charles Rouah est journaliste et auteur d’ouvrages pour la jeunesse. Il nous propose son premier roman dont le titre ne peut que nous intriguer : Paul McCartney passe à la maison ce soir.

Marcel a plaqué son emploi bien rémunéré de fiscaliste pour ouvrir un magasin de disques. Un bon début… Mais cela n’est pas du goût de son épouse Albertine qui ne partage plus vraiment cette passion dévorante pour la musique et plus particulièrement celle de McCartney. Beaucoup de fans vivent cette triste situation.

Quand toutes les économies du couple ont été englouties dans ce magasin qui n’est pas rentable, Albertine, exaspérée, finit par quitter Marcel qui se retrouve seul, désespéré.

Sans le sou, incapable de rebondir, Marcel souhaite retrouver sa conjointe partie se réfugier en Suède. On suit avec intérêt son errance, même si on aimerait parfois lui secouer les puces. Heureusement, il peut compter sur son ami Albin qui va l’envoyer à Hambourg, sur les traces des Beatles, afin de commencer l’écriture de la biographie de Paul. En Allemagne, Marcel va récupérer un objet qui va bouleverser sa vie et lui permettre l’inimaginable : rencontrer Paul McCartney.

Le roman de Charles Rouah ne laissera pas insensibles les fans de Macca qui paieraient cher pour se retrouver à la place du personnage principal. Nous vous recommandons chaudement cette lecture jubilatoire.

Paul McCartney passe à la maison ce soir (Robert Laffont) 18,50 €.

Catégories
Macca

Conversation avec Paul McCartney sur Instagram

Paul McCartney s’est entretenu longuement en direct sur Instagram avec Annie Clark (St. Vincent) puis avec Ed O’ Brien (EOB), le guitariste de Radiohead qui ont tous les deux participé à l’album ´McCartney III Imagined’. Paul était en pleine forme. Notre ami Paddy de l’équipe de Maccaclub a pu passer un petit message de la part de notre communauté.

Voici ces deux conversations :

(2) (2021/04/15) In Isolation With Ed – Paul McCartney – EOB (Video) – YouTube

(2) Paul McCartney in conversation with St. Vincent (Annie Clark) on Instagram – McCartney III imagined. – YouTube

Catégories
Macca

Une nouvelle bande dessinée pour Paul McCartney

Après le succès de la première bande dessinée « Hey Grandude » qui racontait l’histoire d’un papy intrépide qui emmène ses petits-enfants vivre des aventures époustouflantes, Paul McCartney vient d’annoncer qu’un second volume des aventures de Grandude serait publié en septembre 2021. Cette fois, le grand-père proposera un voyage dans son sous-marin vert.

Le livre est toujours illustré par Kathryn Durst et une version française devrait être proposée par les éditions Michel Laffon.

Catégories
Macca

IIImagined

Non, il ne s’agit pas d’une version d’Imagine de John Lennon, mais d’un album officiel de reprises de McCartney III !

Tracklist:
«Long Tailed Winter Bird» Damon Albarn
«Find My Way» Beck
«Pretty Boys» Khruangbin
«Women and Wives» St. Vincent
«Lavatory Lil» Josh Homme
«Deep Deep Feeling» 3D (Robert del Naja de Massive Attack)
«Slidin’» Ed O’Brien
«The Kiss of Venus» Dominic Fike
«Seize the Day» Phoebe Bridgers
«Deep Down» Orange
«Winter Bird / When Winter Comes» .Paak

Depuis quelques jours, sur l’app Spotify lorsqu’on joue un morceau de l’album McCartney III, une petite vidéo apparaît où l’on voit des dés avec le nom de la personne ou du groupe qui va reprendre le morceau écouté. Comme pour McCartney III, des personnes ont reçu des dés en cadeau avec le nom des artistes/groupes qui font les reprises. Dans les questions/réponses sur Reddit de ce décembre, Paul McCartney avait laissé un indice: « I listen to people like Dominic Fike, Beck, St Vincent and Khruangbin« 

Sir Paul McCartney et Beck en live en 2015