Catégories
Macca

Give My Regards To Broad Street, le jeu vidéo !

Si vous pensez Paul McCartney et jeux vidéo vous viendra sûrement à l’esprit le jeu The Beatles: Rock Band ou certains autres jeux Rock Band qui incluent des chansons des Wings. Vous aurez peut-être en tête, la phrase amusante de Paul au sujet de The Beatles: Rock Band:
« Mes petits-enfants me battaient toujours au jeu Rock Band. Et je dis: » Écoutez, vous pouvez me battre au Rock Band, mais j’ai composé les originaux, alors taisez-vous.  » « 

Nous n’allons pas évoquer ces jeux mais allez dans les années 80 avec le film, Give my Regards to Broad Street, dont voici le synopsis selon Wikipedia en français: « Paul McCartney part à la recherche des bandes de son dernier album qui lui ont été volées. Il a vingt-quatre heures pour les retrouver et empêcher sa maison de disques de faire faillite. Son enquête est l’occasion de le voir répéter avec son groupe et dans un studio d’enregistrement. » Le film dure 1 heure 48 minutes.

Bande annonce française du film

On retrouve pas mal de guests dans le film comme Linda, Ringo, la femme de Ringo: Barbara Bach, John Paul Jones de Led Zeppelin, George Martin, des membres de Toto, Dave Edmunds… Le film fut un échec mais pas le disque qui reprend des morceaux des Beatles, des Wings et en solo réenregistrés pour l’occasion plus quelques inédits comme No More Lonely Nights ou No Values qui comme Yesterday (qu’on retrouve dans le film) lui est venu dans un rêve où les Rolling Stones chantaient ce morceau. Il n’y a pas que la critique qui n’a pas été tendre avec le film, George Harrison aussi en 1988 dans un interview.

La tracklist de l’album varie selon les formats, pour une simple raison pratique, trop de musique pour la faire tenir dans un seul et unique vinyle

La version CD remastérisée de 1993 inclut deux remix de No More Lonely Nights et se trompe sur la durée d’un des morceaux bonus, le confondant avec un autre remix de No More Lonely Nights non inclus dans l’album 

Pour s’y retrouver Wikipedia a fait un tableau qui compare la version CD (d’origine), cassette et vinyle

CD TrackCassette TrackLP TrackTitleCD TimeLP Time
1A1A1« No More Lonely Nights (ballad) »5:134:42
2A2A2« Good Day Sunshine« 2:331:49
A3A3« Corridor Music »0:19
3A4A4« Yesterday« 1:431:43
4A5A5« Here, There and Everywhere« 1:431:45
5A6A6« Wanderlust »4:072:48
6A7A7« Ballroom Dancing »4:514:35
7A8A8« Silly Love Songs« 5:274:31
A9B1B1« Silly Love Songs (reprise) »0:36
8A10B2« Not Such a Bad Boy »3:293:19
9B1« So Bad »3:25
10B2B3« No Values »4:124:13
11B3B4« No More Lonely Nights (ballad reprise) »2:120:13
B4B5B5« For No One« 1:58
12B5B6« Eleanor Rigby« 9:102:07
B7« Eleanor’s Dream »1:01
13B6B8« The Long and Winding Road« 3:573:47
14B7B9« No More Lonely Nights (playout version) »5:034:26
15« Goodnight Princess »3:58
La version vinyle
La version cassette

Mais cela ne nous dit pas pourquoi, on a évoqué les jeux vidéos au début de l’article. En plus de tout cela un jeu vidéo a été créé autour du film. Il se passe après le film et le concept est simple, Paul a retrouvé les bandes mais il lui manque un morceau, et il a besoin d’une petite aide de ses amis qui connaissent les notes du morceau. Si on réussit on aura le droit de mixer No More Lonely Nights en une version 8 bits. On se ballade donc dans Londres au départ des studios d’Abbey Road sur le morceau Band On The Run dans une version 8 bits et on conduit la voiture de Paul et il faut se rendre à des stations de métro de Londres pour y rencontrer des personnes du film comme Ringo, Barbara ou Linda qui nous donneront des notes de musique. Cela parait assez simple à jouer si bien sûr on connait un peu Londres et où se trouvent les stations de métro, car sinon c’est mission impossible…

extrait du jeu

Donc même si vous connaissez le plan de métro de Londres par cœur le jeu n’en sera pas si simple. 

Vous avez l’heure en bas à droite du jeu et vous devez terminer votre mission avant minuit, on vous donne en temps réel ou se trouve un des personnages à rencontrer, donc si vous n’êtes pas à la station au bon moment vous n’avez aucune chance. Certes les personnages reviennent aux mêmes stations mais ce n’est pas assez pour être sûr de les rencontrer. De plus si vous trainez trop à la station, un gardien vous renvoie à la case départ. De plus parfois des voitures circulent dans les rues, certes peu, mais si vous entrez en collision avec une, c’est retour case départ au studio d’Abbey Road. Donc assez complexe de gagner et on peut vite se lasser par frustration

Un test du jeu
reconstitution très partielle de la carte du jeu (étant au moins deux fois plus large)
Un autre test du jeu, dans une version différente du jeu
Catégories
Macca

50 ans sans les Beatles

Le 10 avril 1970, Paul McCartney adressait son premier album solo à la presse. A l’intérieur du disque se trouvait le texte d’une interview du musicien dans laquelle il évoquait son expérience de travailler seul. Mais il répondait également à deux questions qui feraient l’effet d’une bombe.

  • Prévoyez-vous de publier un nouvel album ou 45 tours avec les Beatles ? Non.
  • Cette rupture est-elle temporaire ou permanente ? Est-elle due à des différents personnels ou musicaux ? Différents personnels, différents professionnels, différents musicaux, mais surtout parce que je passe de meilleurs moments avec ma famille. Temporaire ou permanente ? Je n’en sais rien.

La presse rendra publiques ces déclarations et Paul McCartney endossera ainsi la responsabilité de la séparation des Beatles qui était pourtant effective depuis l’automne 1969, mais gardée secrète. Macca devra par la suite en subir les conséquences avec de vives critiques des journalistes concernant ses oeuvres personnelles. Cette nouvelle affectera les fans du groupe qui espéreront une hypothétique reformation qui n’arrivera jamais et deviendra impossible après le funeste 8 décembre 1980. La carrière des Beatles se conjuguera désormais au singulier.

Difficile d’imaginer que cinquante années se sont déjà écoulées tant la musique des quatre garçons de Liverpool est toujours présente et n’a surtout pris aucune ride. En août, il sera déjà temps de commémorer le soixantième anniversaire du premier voyage des Beatles à Hambourg. Décidément, les fans ont toujours quelques chose à célébrer.

D. GRANDFILS

Catégories
Macca

Paul McCartney remercie le service national de santé britannique

Paul a participé à une vidéo pour remercier le NHS (National Health Service) et tous les soignants qui luttent contre le Covid 19.

Il est le troisième à apparaître avec Elton John, Mick Jagger, Robbie Williams, Daniel Craig, Kylie Minogue, David Beckham et une pléiade de personnalités. Son message a été enregistré dans sa propriété de Peasmarsh, dans le Sussex où il semble confiné.

https://www.youtube.com/watch?v=H2NzBVk3EUs&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0tAZSEjAdKwZePZS_NECKeznciioXOwyqyvfbnXce1Q2h59szBbtwIkQ4

Catégories
Macca

Réédition de The Family Way

Depuis le 17 mars dernier, le film de John et Roy Boulting « The Family way », dont la musique a été composée par Paul McCartney est  disponible en DVD Digipack.

Ce long métrage donna l’occasion à McCartney de réaliser sa première oeuvre en solo. La bande originale de « The Family Way » a été publiée en janvier 1967. L’édition vinyle d’époque reste une belle pièce à dénicher. Cette réédition va vous permettre de redécouvrir cette comédie qui met en vedette Hayley Mills, Hywel Bennett et un jeune premier nommé Murray Head qui allait faire une belle carrière dans la musique.

L’éditeur Tamasa propose un code de réduction pour que les membes de Maccaclub puissent bénéficier d’une remise exceptionnelle : 14,95 euros TTC + frais de livraison offerts au lieu de 16,95 euros TTC + frais de livraison. 

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir ce code de réduction : contact@maccaclub.com.

Catégories
Macca

Le Jour où les Beatles se sont séparés

Dans quelques jours, nous y serons. Le 10 avril 2020, cela fera précisément cinquante ans que Paul McCartney officialisa la séparation des Beatles. Une véritable bombe pour les fans du groupe alors que la rupture était secrètement actée depuis septembre 1969.

Le 10 avril 1970, Hugues Blineau n’était pas né, mais il a imaginé avec un souci du détail et beaucoup de lyrisme comment chaque Beatle avait vécu cette fameuse journée. Il évoque également le désarroi d’un fan londonien, d’une japonaise et celui d’un vendéen isolé dans sa ferme et qui rêve de nouveaux espaces et de musique. Sans aucun doute le plus poignant.

Ce court récit de 111 pages nous ramène à une autre époque avec mélancolie et beaucoup de poésie.

Le jour où les Beatles se sont séparés. Hugues Blineau. Médiapop Editions. 13 €

Catégories
Macca

The Beatles 25 Chansons d’albums

Nos chers amis de Beatles Québec fêtent le 25ème anniversaire de leur fan club. Bel exemple de longévité à une époque où tant de passions ne durent qu’un temps. A cette occasion, ils ont souhaité publier un CD regroupant 25 chansons des Fab Four de la période 1963 – 1964 si flamboyante avec un tandem Lennon/McCartney très prolifique.

La sélection n’a pas dû être simple, mais nos cousins ont parfaitement choisi ces petites pépites que nous n’écoutons pas assez souvent et qui n’ont pas trouvé leur place sur les compilations diverses. Le disque débute avec « I Call Your Name » et contient beaucoup de chansons de John, principal soliste de cette époque. On aime retrouver ces morceaux revanchards comme « I’ll Be Back » ou « I’ll Get You ». Paul est présent avec « P.S I Love You », « What You’re Doing », « Things We Said Today », « I’ll Follow The Sun » et « She’s A Woman ». On retrouve George Harrison avec « Don’t Bother Me » et Ringo Starr pour « I Wanna Be Your Man ».

Mais quand les voix de Paul et John s’harmonisent sur « Baby’s In Black », « This Boy » ou « There’s A Place », comment résister ? Cette compilation fera le bonheur des collectionneurs, mais également des auditeurs qui veulent redécouvrir ces œuvres qui restent toujours dans un coin de notre tête.

Catégories
Macca

Peter Frampton à l’Olympia, le 9 juin 2020

Peter Frampton, le guitariste virtuose et icône pop/rock sera à l’Olympia pour un ultime concert d’adieu en France. Sa carrière est en lien étroit avec les Beatles. Terry Doran, l’assistant de George Harrison lui propose de le rencontrer, George le reconnait, Frampton étant à l’époque membre du groupe Humble Pie. C’est à partir de là que Frampton va jouer sur le mythique album de George, All Things Must Pass, sur des morceaux comme If Not For You, My Sweet Lord. Pete Drake qui joue sur l’album initie Frampton à la Talk Box, une unité d’effets qui permet aux musiciens de modifier le son de la guitare et qui sera à jamais associée à Frampton. La Talk Box apparaît notamment dans un des grands hits de l’année 1972, Rocky Mountain Way de Joe Walsh (membre du All Starr Band de Ringo et son beau frère).

Peter Frampton dans sa jeunesse nouera une forte relation d’amitié avec David Robert Jones qui deviendra le mythique David Bowie. Le père de Frampton était le prof d’art de Bowie. En 1987, Frampton sera son guitariste le temps d’une tournée, Glass Spider Tour. C’est en voyant le jeune David Jones que Frampton comprend qu’il veut être musicien/guitariste.

Il aura l’occasion de jouer avec Ringo à multiples reprises, Ringo jouera sur le 1er album de Frampton en solo: Wind of Change (1972). Ringo n’est pas le seul guest de l’album puisqu’on y trouve Mick Jones de Foreigner, Billy Preston, Klaus Voormann, Jim Price. En 1976 c’est Frampton qui joue sur l’album de Ringo, Ringo’s Rotogravure. En 1989, Ringo lance son All Starr Band et demande à Peter Frampton d’être dans le groupe mais il ne sera pas disponible,  il faudra donc attendre presque 10 ans pour que Frampton intègre le All Starr Band de Ringo au côté de Gary Brooker de Procol Harum, Jack Bruce de Cream, Simon Kirke de Free et Bad Company et le multi instrumentiste Mark Rivera. Frampton se retrouve être le seul guitariste de la tournée, Dave Masson de Traffic ayant quitté le groupe à la fin des répétitions.
Frampton a demandé conseil à de ses mentors, le bassiste des Rolling Stones, Bill Wyman qui raconte dans Record Collector en novembre 1998: « [Frampton] m’appelle et dit: » On m’a proposé cette tournée avec Ringo, qu’en penses-tu ? Dois-je accepter ?  » J’ai dit: « Qui est dans le groupe? ». Il a dit: « Gary Brooker », et j’ai dit: « Fais le, tu vas adorer Gary, Ringo est cool »
La tournée sera américaine en 1997 puis européenne en 1998. Elle ne passera pas par la France, mais par Monaco et la Belgique

Sunshine Of Love avec Frampton, à Louvain en Belgique (Enregistrement radio)
La vidéo de la tournée de 1997 de Ringo Avec Frampton

Il sera la vedette en 1978 du film « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » aux cotés des Bee Gees et d’autres artistes de renom comme Billy Preston, Alice Cooper, Aerosmith, Steve Martin. Une expérience cinématographique dont il préfère rire aujourd’hui

le film « Sgt pepper’s lonely hearts club band »

En 2014, il fera partie du groupe de scène qui jouera dans l’hommage aux Beatles, des Grammy awards, pour les 50 ans de l’apparition des Beatles au Ed Sullivan Show: « The Night That Changed America: A Grammy Salute to The Beatles « 

un extrait d’une heure du show

En 1975, les Rolling Stones cherchent un remplaçant à Mick Taylor. Le groupe pense notamment à lui, il l’apprendra à la radio et n’en reviendra pas. Ce n’est que quelque année plus tard qu’il aura la confirmation de la part de Mick Jagger en personne.

Mick Jagger & Peter Frampton en 77

Peter Frampton fera la chronique de sa vie et de sa carrière dans une autobiographie coécrite avec Alan Light, « Do You Feel Like I Do? » (en référence à un de ses plus grands succès Do You Feel Like We Do), qui sera publié le 20 octobre.

Interview de Frampton et Randy Bachman (Guess Who et BTO)

Frampton a donc annoncé que cette tournée serait la dernière. Il se produira donc à L’Olympia à Paris, en concert unique en le 9 juin 2020. Un grand moment musical à ne pas manquer. https://www.gdp.fr/artistes/peter-frampton/

Catégories
Macca

Les Beatles sur France Culture

France Culture propose une semaine spéciale L’Angleterre en musique dès le 3 février 2020. A écouter en direct ou en podcast.

Les Beatles dans La Compagnie des œuvres

Et un dossier spécial de Juke-Box
« Brexit music : l’héritage britannique
» sur franceculture.fr

A l’heure du Brexit, La Compagnie des œuvres de Matthieu Garrigou-Lagrange consacre une semaine aux Beatles et Amaury Chardeau livre une sélection de Juke-Box dédiée à la musique anglaise et ses révolutions esthétiques contagieuses.

15h-16h La compagnie des œuvres – Matthieu Garrigou-Lagrange

Semaine du 03 au 06 février : Les Beatles

Lundi 03 février : Quatre garçons dans le siècle 

Avec Frédéric Granier, journalistespécialiste de la culture pop, auteur de Les Beatles, quatre garçons dans le siècle (Perrin, 2020) 

Et la chronique de Philippe Roger, directeur de la revue Critique. 

Mardi 04 février : Les Beatles à l’œuvre 

Avec Jacques Volcouve, spécialiste des Beatles, auteur notamment de Révolution les Beatles (Fayard) 

Et la chronique de Jérôme Dupuis, journaliste à l’Express 

Mercredi 05 février : Des acteurs de l’Histoire 

Avec Bertrand Lemonnier, historien, spécialiste de la culture anglo-saxonne et du rock, auteur notamment de L’Angleterre des Beatles (Kimé) 

Et la chronique de Fabien Simode, rédacteur en chef du magazine d’art L’Œil  

Jeudi 06 février : A l’université Beatles! 

Avec : Olivier Julien, maître de conférences à l’UFR de musique et musicologie à l’université Paris-Sorbonne, autour de la revue Volume ! « Spécial Beatles Studies » (mars 2016) 

Et la chronique de Nathalie Froloff, professeure en classes préparatoires au lycée Louis le Grand à Paris 

Dossier spécial de Juke-Box – Amaury Chardeau sur franceculture.fr

« Brexit music : l’héritage britannique »

Si l’on mesure mal les conséquences à venir du Brexit, l’apport musical de la Grande-Bretagne à l’Europe et au reste du monde est incontestable. Retour, à travers quelques épisodes de l’émission Juke-Box d’Amaury Chardeau, sur plusieurs révolutions esthétiques initiées outre-manche, remises dans leur contexte historique et qui, en creux, dessinent les évolutions de l’identité britannique. 

La sélection : 1948- 1975 London Caraïbes ; Génération Mods : au nom du style ; 1969, Abbey Road, le chant du cygne des Beatles ; Belfast, 1977-1982 : Les troubles  à la sauce punk ; 1976-1985 : Manchester, les brumes existentielles ; Liverpool, L’Angleterre à la dérive ; Et soudain l’an 2000 : Radiohead et le monde.

Catégories
Macca

Gagnez la compilation de Beatles Québec

A l’occasion de leur 25ème anniversaire, nos amis de Beatles Québec publient une compilation inédite de 25 titres des Beatles.

Une sélection de 25 chansons d’albums des Beatles se voulant moins connues du grand public (un peu moins commerciales ou ayant moins tourné dans les radios) a été effectuée par une partie du comité de direction de Beatles Québec.

Ces « petites oubliées » des premières années de la discographie du plus grand groupe musical de tous les temps sont, pour la toute première fois sur le marché mondial, réunies sur un disque 100% québécois. En effet l’album a été produit, remastérisé et imprimé en sol québécois. L’album sera en vente sur place au coût de 10 $. Par la suite, l’album sera vendu lors des événements annuels de Beatles Québec.

Vous pouvez participer au concours pour gagner un exemplaire.

La personne qui devinera le plus grand nombre de chansons remportera sa copie de l’album en primeur. Pour participer, remplissez le formulaire ci-dessous OU écrivez directement à concours@beatlesquebec.ca en mentionnant le titre des chansons, ainsi que vos coordonnées complètes pour l’envoi du disque si vous gagnez. Le concours se termine le 14 février 2020 à 23 h 59. Bonne chance!

Indice : Il n’y a aucune chanson de face A et aucune grande chanson à succès. C’est ce que Beatles Québec recherchait pour se distinguer de toutes les autres compilations déjà disponibles sur le marché. Donc, si vous commencez votre liste avec I Want To Hold Your Hand ou Hey Jude (qui est de 1968) vous faites fausse route!

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à consulter le site de nos amis : https://www.beatlesquebec.ca/wp/

Catégories
Macca

Maccaclub a 6 ans !

Ce samedi 11 janvier 2020, Maccaclub fête ses 6 ans. Nous avons l’impression que nous n’avons commencé cette aventure que depuis quelques mois, mais le temps passe vite et nous avons vécu tant de belles choses ensemble. Et ce n’est pas terminé avec un printemps qui s’annonce intense. Un grand merci à Victor, Patrick, Carl et Jean-Luc qui animent avec moi le site et les différents réseaux sociaux de Maccaclub. Et merci à vous tous de venir partager cette passion pour notre bassiste préféré. Happy Birthday Maccaclub !