Catégories
Macca

Livre : Vies et morts de John Lennon

Après avoir raconté « Le Jour où les Beatles se sont séparés », l’auteur nantais Hugues Blineau revient sur l’un des moments les plus tragiques de l’histoire du groupe de Liverpool : l’assassinat de John Lennon.

Comme dans l’excellent ouvrage précédent, Blineau se glisse dans la peau des proches de Lennon pour décrire leur désarroi. On retrouve Yoko et le jeune Sean dans le sanctuaire du Dakota, Julian en quête de lui-même avec sa mère Cynthia, Ringo Starr et son épouse Barbara qui quittent les Bahamas pour se rendre à New York, la Tante Mimi, l’ingénieur du son Geoff Emerick et Paul McCartney qui doivent se retrouver en studio alors qu’ils viennent d’apprendre la funeste nouvelle, Klaus Voormann, la photographe Annie Leibovitz qui a réalisé les derniers clichés du couple Lennon dénudé et… l’assassin lui-même.

Les personnages ne sont cités que par leur prénom, mais l’auteur en dévoile la liste à la fin de l’ouvrage pour les lecteurs moins érudits. Le récit mêle réalité des faits et fiction des sentiments, même si l’on doit se situer très proche de la réalité. Quand il évoque McCartney, Hugues préfère imaginer brièvement sa peine plutôt que de relater son embarras devant les journalistes qui le traquent devant le studio.

Vies et morts de John Lennon est un récit court et intense qui nous replonge dans des souvenirs et des sentiments doux-amers. Une parenthèse agréable dans cette période confinée.

Vies et morts de John Lennon. Hugues Blineau. Médiapop Editions. 12 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.