Catégories
Macca

Maccaclub présente l’édition remasterisée de Pipes of Peace

12027561_10153372294989457_8281501995669344176_n

Après Venus and Mars et At the Speed of Sound, Paul McCartney a donc choisi de remettre en lumière les deux albums qui ont suivi la fin de l’aventure Wings : Tug of War et Pipes of Peace.

Composé en partie de chansons enregistrées à Montserrat, pendant le mois de février 1981, Pipes of Peace aurait bien pu s’intituler Tug of War II. L’ex-Beatle y a songé avant de se raviser en pensant à la saga des Rocky dont il trouvait les titres ennuyeux. D’autres sessions eurent lieu à Londres, en septembre et octobre 1982, ainsi que février à octobre 1983.

11951322_10153734049813313_9060861148918678808_n

 

Cette nouvelle édition des calumets de la Paix remet en valeur quelques titres oubliés après 32 ans. Le morceau titre, créé en opposition à son prédécesseur et qui fut numéro un en Grande Bretagne pour noël 1983. Son complément Tug of Peace dont le son de basse et les expérimentations sonores sont mises en valeur ici.

N’oublions pas les deux titres avec Michael Jackson, véritables locomotives pour les ventes alors que le (futur) Roi de la Pop autoproclamé commençait à toucher le Graal avec son Thriller. Mention spéciale à The Man, dont on relève toutes les subtilités. Les nostalgiques et les curieux apprécieront la version de Say Say Say de 6 minutes 59 avec les débuts de couplets chantés par Michael et non par Paul. Une vraie découverte.

Le charme du disque provient de ces pépites que certains considèrent pourtant comme mineures : Sweet Little Show, Average Person, The Other Me et Keep Under Cover. Elles sont sublimées en 2015.  Et que dire des versions démo touchantes de pureté. La plupart d’entre elles avait été répétées par le groupe Wings, en 1980.

McCartney-4-640x428

La curiosité de cette édition s’intitule It’ not on. Expérimentation qui fait penser à Talk More Talk qui arrivera quelques années plus tard sur Press to Play. La partie chantée par Paul est doublée par des voix féminine (sa fille Heather ?) et masculine (Paul lui-même). On comprend aisément qu’elle ne pouvait trouver sa  place sur l’album.

Autre inédit, Christian Bop est un instrumental bien travaillé avec des cordes. On devine déjà l’envie du musicien de se lancer dans des pièces classiques.

La version démo de Simple as That est totalement différente de la version finale qui figurait en bonus sur la version de 1993. Beaucoup plus épuré avec cette guitare entêtante. En fait, une tout autre chanson avec d’autres paroles.

Un mot sur le DVD qui va décevoir à nouveau les amateurs d’archives. Neuf minutes d’images en studio et les clips officiels. On pouvait sans doute faire mieux. Mais on ne va pas déterrer la hache de guerre pour cela.

Dominique Grandfils

Voici le contenu de cette édition :

 

Disque 1

Pipes of peace
Say say say
The other me
Keep under cover
So bad
The man
Sweetest little show
Average person
Hey hey
Tug of peace
Through our love
Durée : 38.58

 

Disque 2 (Bonus CD)

Say say say (2015 remix)
Average person (Demo)
Keep under cover (Demo)
Sweetest little show (Demo)
It’s not on (Demo)
Simple as that (Demo)
Ode to a kola bear

(Twice in a lifetime (Bonus du CD 1993)
Christian bop
Durée : 32:00

 

DVD:
Bonus film (26 minutes)
Pipes of peace (Music video)
So bad (Music video)
Say say say (Music video)
Hey hey in Montserrat (Home video 3 minutes)
Behind the scenes at AIR (6 minutes)
The man (Home video 4 minutes)

PoP_vinyl_2LP

2 réponses sur « Maccaclub présente l’édition remasterisée de Pipes of Peace »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.