Catégories
Macca

Flaming Pie Deluxe, notre review

le deluxe envoyée à Mike McCartney, le frère de Paul

Nous avons pu écouter la deluxe de Flaming Pie en avant première. Comme on le sait, pas de Cello in the Ruins (qui a été prévu à un moment comme un single pour l’album de charité The Help de War Child en 1995, mais il a été mis sur les tablettes.). Ni aucun des morceaux des sessions avec Steve Miller, restés inédits. Cela aurait l’occasion idéale de les sortir, peut-être pour un autre projet, qui sait… Donc si vous cherchez des morceaux inédits dans cette deluxe, vous serez déçu car peu de chose de ce côté, mais si vous aimez les versions alternatives vous serez comblés.

Intéressons-nous au bonus et d’abord au 2ème CD avec les démos et Home Recording

Disc 2 (Demos & Home Recordings)
The Song We Were Singing [Home Recording]
The World Tonight [Home Recording]
If You Wanna [Home Recording]
Somedays [Home Recording]
Young Boy [Home Recording]
Calico Skies [Home Recording]
Flaming Pie [Home Recording]
Souvenir [Home Recording]
Little Willow [Home Recording]
Beautiful Night [1995 Demo]
Great Day [Home Recording]

Des versions acoustiques qui sont souvent très fidèles à ce que deviendra le morceau en version finale. Des versions très brutes, la version de Calico Skies est très surprenante puisqu’on entend clairement beaucoup de bruits de fond, dont notamment la voix de Linda et comme de l’eau qui coule d’un robinet. Little Willow a aussi un bruit de souffle comme lorsqu’on s’enregistre. On découvre la version de Young Boy qui est en fait Poor Boy. If You Wanna juste à la guitare, un morceau que Paul avait interprété durant des soundchecks en 1993, notamment dans une version très fidèle à l’original. Une version existe enregistrée par un fan qui a pu assister au soundcheck à San Antonio en 1993. On aurait pu penser à l’époque à un simple jam comme Paul en a l’habitude de faire, due aux paroles très répétitives du morceau. 

If You Wanna, soundcheck San Antonio, 1993

Disc 3 (Studio Tracks)
Great Day [Acoustic]
Calico Skies [Acoustic]
C’mon Down C’mon Baby
If You Wanna [Demo]
Beautiful Night [Run Through]
The Song We Were Singing [Rough Mix]
The World Tonight [Rough Mix]
Little Willow [Rough Mix]
Whole Life [Rough Mix]
Heaven On A Sunday [Rude Cassette]

Cette fois, des versions plus abouties pour la plupart C’mon Down C’mon Baby semble être une simple improvisation, dure peu de temps et se termine par le riff de Calico Skies. Les Rough Mix sont très aboutis ce qui est logique puisqu’il s’agit de mix préliminaire d’un morceau avec la plupart des éléments déjà en place. Pour ce qui est de The World Tonight, il ne s’agit pas des paroles définitives : « Love make me happy », « Cloudy days », « I don’t care what you used to be », etc.
Whole Life est une collaboration entre Dave Stewart (d’Eurythmics qui travaillera plus tard avec Ringo Starr), la version ici est inédite et comporte des passages non présents dans la version réenregistrée pour figurer dans un album de charité (One Year On 46664) à l’initiative de Nelson Mandela pour récolter des fonds destinés à la lutte contre le SIDA. Heaven On A Sunday [Rude Cassette] démarre par vingt secondes du bruit d’une cassette/magnétophone qui se rembobine, puis le morceau commence de manière un peu brutale, une démo avec divers instruments. Great Day [Acoustic] inclut une discussion avec Jeff Lynne a qui Paul dit qu’il va faire une autre répétition du morceau. Sur Beautiful Night [Run Through], Paul et Ringo passent en revue le morceau en le jouant.

Disc 4 (B-sides)
The Ballad Of The Skeletons
Looking For You
Broomstick
Love Come Tumbling Down
Same Love
Oobu Joobu Part 1
Oobu Joobu Part 2
Oobu Joobu Part 3
Oobu Joobu Part 4
Oobu Joobu Part 5
Oobu Joobu Part 6

Certains Oobu Joobu sont plus courts qu’à l’origine mais là, il s’agit uniquement de jingles qui ont disparu donc on ne perd rien des morceaux inédits qui ont été inclus dans ces Oobu Joobu. 
Oobu Joobu est à l’origine une émission de radio où Paul proposait d’écouter des démos, des soundchecks, lives de ses concerts, des versions studios de certains de ses morceaux, mais aussi des reprises des Beatles, des vieux classiques de rock ou de reggae. Ici il ne s’agit pas à proprement parler d’une sorte de best of de ce show radio, mais des épisodes spécialement concoctés pour l’occasion (inclus en face B de morceau de Flaming Pie)
Le morceau le plus surprenant à être inclus est The Ballad Of The Skeletons d’Allen Ginsberg (poète de la Beat Generation) avec Paul McCartney à la guitare. 
On ne trouve pas A Room With A View, morceau de Noël Coward enregistré fin 1997 pour un album de charité qui n’est pas sans rappeler l’album Kisses On The Bottom. Certes le morceau a été enregistré un peu après Flaming Pie mais aura pu faire partie de la deluxe. On ne trouve non plus le morceau expérimental enregistré avec Yoko Ono: Hiroshima Sky (Is Always Blue). Comme son prédécesseur Off The Ground, les singles extraits de l’album Flaming Pie ont bénéficié d’inédit des sessions de très bonne qualité en plus des Oobu Joobu.

Par Victor Baissait

Administrateur du maccaclub

Une réponse sur « Flaming Pie Deluxe, notre review »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.