Catégories
Macca

Chronique de McCartney III

L’équipe de Maccaclub a eu la chance de pouvoir écouter ce McCartney III qui marque le retour de Paul dans son studio en mode confinement, lui qui n’avait pourtant pas prévu de donner une suite aux deux premiers. Le virus aura au moins servi à ça.

Cette voix devenue si fragile au fil du temps, s’est patinée, flirte parfois avec la justesse au gré des chansons, mais Macca s’en sort toujours mieux dès qu’il s’agit de lever le ton. On peut remarquer, ça et là, quelques effets sur celle-ci. 

Un album qui oscille entre les sonorités actuelles, expérimentales (Long Tailed Winter Bird, Deep Down), la pop proche des albums Chaos and Creation et Egypt Station (Deep Deep Feeling, Seize The Day et FInd My Way), le rock (Lavatory Lil et Slindin’), le côté acoustique, limite folk (Pretty Boys, The Kiss of Venus) et le Macca pur jus (Winter Bird/When Winter Comes) avec une voix de 1992 qui tranche avec l’ensemble. Tout le monde y trouvera son compte.

1. Long Tailed Winter Bird
Un morceau quasi instrumental de plus de cinq minutes, un extrait de 30 secondes a été inclus dans la vidéo de présentation de l’album et donne un très bon résumé du morceau en lui même. Il s’agit d’un thème qui se répète à un peu à la manière du morceau « Squid » (qu’on retrouve en bonus de Flaming Pie dans Oobu Joobu) sans la progression instrumentale. Cela peut paraître un peu long/répétitif.

2. Find My Way

Un morceau dont la Coda a été incluse dans une vidéo de promotion des différentes versions de l’album. Cette coda donne au moins une idée globale du morceau, contrairement aux 30 secondes de « Long Tailed Winter Bird ». Pour faire taire les esprits-chagrins qui critiquent sa voix vieillissante, Macca va encore chercher dans les aigües. Et sans problème. Ce morceau très entraînant qui aurait pu figurer sur Egypt Station, pourrait parfaitement devenir un single.

Les paroles : « I can’t find my way, I know my left and right, cause we’re never closed, I’m open days and night. I know my way around, I walk toward the light, I’m open round the clock, I don’t get lost at night »

3. Pretty Boys

Une ballade à la guitare acoustique avec une voix posée. En écoutant les premières notes à la guitare on pense immédiatement à « Early Days » ou « Happy With You ». 

« You can look but better not touch. Here comes the pretty boys they gonna set your world on fire. Object of desire, preaching to the choirs »

4. Women and Wives

Également une ballade, mais au piano dans laquelle Paul met à l’épreuve sa voix sur  ce message aux femmes, épouses, maris, amants, mères, hommes, sœurs et frères. Pas de quoi réellement s’inquiéter : la voix est en place.

“Hear me women and wives / Hear me husbands and lovers / What we do with our lives / Seems to matter to others”

5. Lavatory Lil

Un blues-rock des plus conventionnels sur lequel Paul vocalise à merveille,  avec des chœurs qui reprennent parfois la voix principale : « Look at for Lavatory Lil », « Watch out for Lavatory Lil », « That’s it for Lavatory Lil ». L’intro fait penser un peu à celle d’ “Helen Wheels” Paul évoque quelqu’un qui devient un poids, un fardeau. Derrière cette  « Lil’ des toilettes » se cacherait l’ex-épouse de Paul : Heather Mills. Une vengeance musicale longuement mûrie ? 

6. Slidin’

Un morceau presque encore plus rock que « Lavatory Lil » qui commence par une introduction de 30 secondes à la guitare. Une pièce plus expérimentale et puissante avec des voix en retrait et une voix criante qui nous dit « Slidin’ through the air »

7. Deep Deep Feeling

Long morceau de plus de huit minutes riche en sonorités. Paul joue également avec sa voix pour exprimer ces émotions et ce sentiment si profond quand on aime quelqu’un. Cette pièce à l’atmosphère mystérieuse commence quasiment a capella (juste un peu de batteries pour accompagner la voix de Paul). Une partie de la mélodie, les « Hey, hey », les chœurs, la voix principale semblent sortie de l’album Chaos and Creation In The Backyard  (ex: Riding To Vanity Fair, I want You To Fly [Face B]). Il y a des répétitions à la fin qui font penser à « Wish You Were Mine » dans « Twenty Five Fingers » mais en bien plus lent, ou à celles de « Despite Repeated Warning » puis un faux ending : le morceau s’arrête, Paul disant « Go Away » puis « Stay » à plusieurs reprises et reprend avec les paroles du début à la guitare acoustique. 

8. The Kiss of Venus

Aux premières notes, on reconnaît « Packed With Illusions », une démo jouée pour le podcast « sodajerker » en 2018, d’ailleurs les mots « Packed With Illusions » ont été conservés. Il ne serait pas étonnant que cette démo se retrouve en bonus d’une des versions de l’album contenant des démos. Il s’agit d’une ballade acoustique, qui peut faire penser à « A Certain Softness ». Paul va chercher les notes très haut. Du classique comme on l’aime. 

9. Seize the Day

« I don’t care to be bad, I prefer to think twice », « I don’t care to wrong, I don’t care to be right ». Un morceau très charmantqui pourrait lui aussi faire office de single.Paul retrouve les claviers pour une douceur pop qui donne envie de profiter du présent (seize the day).

« Il y a cette chanson appelée “Seize The Day” qui fait écho à la pandémie que vous connaissez, «When the cold days come we wish that we had seized the day», ce genre de choses, comme si c’était juste pour me rappeler et pour quiconque écoutait que vous savez que vous feriez mieux de saisir les bonnes choses et, vous savez, d’essayer de traverser cette pandémie. Cela m’a certainement aidé, vous savez. »

10. Deep Down

Un long morceau riche en sonorités. McCartney démontre une nouvelle fois ses capacités de multi-instrumentiste avec classe et prouve qu’il possède le groove.

« I wanna get deep down, I wanna do it right, I wanna look around and spend the time tonight »

11. Winter Bird/When Winter Comes

Medley entre deux chansons, une reprise très courte de 24 secondes: « Long Tailed Winter Bird » puis le morceau de « When Winter Comes » dans sa version d’origine de 1992. Un morceau acoustique enregistré le 3 septembre 1992 avec « Calico Skies » et « Great Day » qui se retrouveront sur l’album Flaming Pie (Paul a d’ailleurs hésité à mettre le morceau dans le remaster/deluxe de Flaming Pie). On connaît son existence depuis des années, mais on peut enfin le découvrir après plus de vingt-cinq ans d’attente. Une belle façon de terminer l’album par quelque chose de très différent du reste mais qui reste très cohérent avec l’ensemble. Le concept d’un morceau qui est repris peut faire penser à « Venus And Mars » et « Venus And Mars (Reprise) » ou encore à « Opening Station, Closing Station » sur Egypt Station.

Paul explique à Loud And Quiet magazine au sujet de ce morceau : « C’est juste moi. J’ai fait un morceau qui s’appelait « Calico Skies » il y a quelques années que George [Martin] a produit. Et en même temps, parce que j’étais en studio et que j’avais une minute de plus, j’avais cette autre chanson, alors j’ai dit: laissez-moi faire celle-ci. C’était « When Winter Comes », et je mentionne George parce que c’était sur une session produite par George Martin, mais c’est juste moi à la guitare. Cela allait presque être un bonus supplémentaire qui allait être sur une réédition de Flaming Pie mais je venais de lire ce super livre sur Elvis, « Last Train to Memphis », et il mentionnait une chanson et ça disait que vous ne l’aviez probablement jamais entendue parce qu’elle était enterrée en bonus sur la face B d’un album. J’ai pensé, non, je préfère avoir ce morceau comme piste. »

Catégories
Macca

« McCartney III », le teasing d’un album

recherche « McCartney III » le 19 septembre 2020 à 17h18 sur Google

Le dernier album de Paul était « Egypt Station » et un album de Paul n’était pas attendu de si tôt si on se réfère aux écarts de temps entre les derniers albums studios pop/rock de Paul McCartney. Mais le confinement a changé la donne et a semble-t-il donné suffisamment de temps à McCartney pour produire un nouvel album. En effet dans un interview à GQ réalisé durant le confinement Paul affirmait: « J’ai pu écrire et me lancer dans la musique, commencer des chansons, terminer des chansons. J’ai eu quelques petites choses à écrire et cela m’a donné le temps de terminer des chansons que je n’avais pas trouvé le temps de parcourir, vous savez? J’ai enregistré avec beaucoup de lingettes pour les mains et de désinfectant et de distanciation sociale, ce qui était bien parce que je n’aime pas ne pas travailler. »

le dernier album en date, Egypt Station

Notre histoire commence le 6 septembre quand sur le très respecté forum de SteveHoffman (qui est un célèbre ingénieur du son), un membre annonce avoir reçu d’un autre qui veut rester anonyme une information: Paul McCartney a enregistré un nouvel album pop/rock, le membre ne révèle pas le titre du disque bien que celui qui veut rester anonyme le lui ai donné. Plus tard le titre fuite: « McCartney III ». Trop beau pour être vrai ?

En effet McCartney III est un titre attendu par les fans, depuis plusieurs années les gens se demandent s’il y aura un jour un McCartney III qui succédera à McCartney en 1970 et McCartney II en 1980. On peut voir sur différents forums comme ceux de SteveHoffman ou celui de Reddit et depuis des années, des fils de discussions à ce sujet.

McCartney & McCartney II

Donc, le 6 septembre la rumeur tombe, la personne parvient en plusieurs jours/semaines à se la faire confirmer par des personnes de confiance du forum. La rumeur commence à se répandre sur les réseaux sociaux et forums et les informations se précisent: le supposé titre de l’album, la date probable de sortie: le vendredi 11 décembre et enfin une date d’annonce: la mi-octobre. Les fans découvrent alors un site web: http://mccartneyiii.com/ enregistré fin août 2020 ce qui semble confirmer qu’il ne s’agit pas d’une simple rumeur, mais d’un projet réel. En effet, pourquoi aller enregistrer le site mccartneyiii si ce n’est pas pour le nouvel album. Il aura fallu plus d’une semaine pour que l’information circule ailleurs que sur le forum de SteveHoffman. C’est alors que des fans imaginent à quoi pourraient ressembler la pochette, quelqu’un s’amuse à enregistrer le site http://mccartneyiv.com/ le 21 septembre, cette fois-ci le site semble être enregistré via un hébergeur au Panama, ce qui permet de dire que ce n’est pas en lien avec MPL communications ( «McCartney Productions Limited»). Il faut maintenant se méfier des fakes qui pourraient sortir, cela a été le cas pour « Egypt Station ».

Les fans se rappellent qu’une photo (voir ci-dessus) a pas mal circulé il y a peu en août, photo prise dans un studio d’enregistrement à Sag Harbor, une ville près de Hampton sur Long Island NY, où Macca a passé une partie de son temps pendant le confinement, la légende mentionnait que c’était dans le cadre d’une collaboration avec le légendaire producteur Rick Rubin, qui a notamment relancé la carrière de Johnny Cash et produit l’album solo de Tom Petty: « Wildflowers » en 1994. Mais est-ce pour ce projet ? Non

Le samedi 26 septembre dans un interview en vidéos, Rusty Anderson, musicien de Paul explique les albums de Paul sur lequel il a pu jouer et mentionne le nouvel album disant qu’il pense qu’il y aura un morceau avec le groupe, enregistré avant le confinement ! Mais lors du replay le passage est coupé !

https://www.youtube.com/watch?v=6krL-mfc_og&ab_channel=Tone-Talk

C’est alors que le vendredi 16 octobre le teasing commence: Via ce discret et innocent tweet ci-dessous, le traditionnel ‘Sticking Out Of My Back Pocket’ ou Paul et MPL partagent une mini playlist de chanson de Paul (des hits, des morceaux peu connus). 

A priori, rien de suspect, mais quand on regarde la liste de chansons de la playlist qui est sur Spotify, il s’agit que de chansons de Paul où il joue de tous les instruments. Aussi sur Spotify, lorsqu’on écoute un morceau des albums McCartney et McCartney II (certains sont dans la playlist de ‘Sticking Out Of My Back Pocket’), un dé avec la face 3 apparaît. Twitter, le Facebook du maccaclub s’enflamme ! On remarque qu’un dé a été ajouté à la bio de Paul sur Twitter et Instagram. Ce fameux dé apparaît aussi de manière très discrète, dans un tweet de la journée précédente au sujet des 7 ans de l’album New.  De plus la playlist a été postée à 3:33pm (BST/ Heure de Londres) ! Que des « 3 » dans l’heure !

Le soir même le site https://mccartneyiii.com est en ligne avec une (fausse) erreur 303 (normalement c’est 404 pour une page non trouvée). Dans le code source on trouve ceci / *

  • Rolling…
  • 01110100
  • 01101000
  • 01110010
  • 01100101
  • 01100101
  • * /

Du code binaire (un code informatique composé de 0 et de 1) qui ici se traduit par Three (Trois en anglais)

Voici ce qu’ont reçu certaines personnes de la part de Capitol Records, trois dés avec des « faces 3 ». Le teasing continue et confirme une fois de plus McCartney III

Le code source du site Paul McCartney nous invite à nous rendre sur dice.mccartneyiii.com pour une expérience interactive en réalité augmentée:

/*

  • …Roll
  • the
  • at
  • dice.mccartneyiii.com
  • */

Le 20 octobre de mystérieuses photos apparaissent sur les différents réseaux sociaux de Paul, a chaque fois à la 33e minute de l’heure

Recherche « McCartney III » le 19 octobre 2020 à 15h19 sur Google

Le 21 octobre la pochette est visible sur Amazon

Le label de Jack White (The White Stripes), Third Man Records propose le jour même une version exclusive de l’album et dans la description du produit, on peut trouver cette image où l’on peut voir les paroles des chansons et les titres, mais hélas l’image est trop petite pour qu’on lise correctement quelque chose, mais on peut deviner un titre: « Deep deep feeling »

Puis en cherchant attentivement le Maccaclub arrive en 1er à trouver la tracklist de l’album grâce à une version plus grande de l’image ci-dessus en zoomant

Face A

Long Tailed Winter Bird
Find My Way
Pretty Boys
Women and Wives
Lavatory Lil’
Slidin’

Face B
Deep Deep Feeling
When Winter Comes

Catégories
Macca

New et Egypt Station, le teasing des albums

En 2013, deux jours après avoir posté une vidéo YouTube: « Paul McCartney Gets #OutThere in San Francisco » sur son compte Twitter, un mystérieux Tweet apparaît avec simplement le mot Castle puis d’autres mots arrivent, Born, York, sworthy, potato, etc. Des mots en lien avec le titre de l’album de Paul « New ». Mais là, le nom de l’album était déjà connu d’un petit nombre de fan, car l’information avait fuité et la rumeur a été confirmée quelques jours plus tard.

En effet l’annonce ne tarde pas à tomber sur Twitter le 29 août 2013 avec le single New !

Le teasing de l’album d’Egypt Station est quant a lui beaucoup plus élaboré. L’instagram de Paul McCartney se vide totalement puis de nouvelles photos très mystérieuses apparaissent tous les jours à des heures régulières, ce qui laisse libre cours à toute sorte de spéculations. Beaucoup se doutent à juste titre de l’arrivée d’un nouvel album studio mais le doute plane. On parle d’un McCartney III ou encore d’un album qui s’appellerait « Tunnel Of Love », mais ce ne sont que des rumeurs et spéculations plus ou moins fondées. Le mystère est total avec aucune fuite sur l’album. Les sources proches de MPL ne savent strictement rien ou presque, le secret est extrêmement bien gardé. Pourtant l’image de la pochette d’Egypt Station est déjà connue des fans, puisque c’est une peinture de McCartney qu’il a déjà utilisée dans d’autres contextes: le décor de la tournée de 2004 et le programme de cette même tournée. L’une des dernières images postées permet de confirmer qu’il s’agirait bien d’un album intitulé Egypt Station.

On espère que pour le prochain album, ce sera aussi créatif, mais on n’en doute pas.

Catégories
Macca

Flaming Pie Deluxe, notre review

le deluxe envoyée à Mike McCartney, le frère de Paul

Nous avons pu écouter la deluxe de Flaming Pie en avant première. Comme on le sait, pas de Cello in the Ruins (qui a été prévu à un moment comme un single pour l’album de charité The Help de War Child en 1995, mais il a été mis sur les tablettes.). Ni aucun des morceaux des sessions avec Steve Miller, restés inédits. Cela aurait l’occasion idéale de les sortir, peut-être pour un autre projet, qui sait… Donc si vous cherchez des morceaux inédits dans cette deluxe, vous serez déçu car peu de chose de ce côté, mais si vous aimez les versions alternatives vous serez comblés.

Intéressons-nous au bonus et d’abord au 2ème CD avec les démos et Home Recording

Disc 2 (Demos & Home Recordings)
The Song We Were Singing [Home Recording]
The World Tonight [Home Recording]
If You Wanna [Home Recording]
Somedays [Home Recording]
Young Boy [Home Recording]
Calico Skies [Home Recording]
Flaming Pie [Home Recording]
Souvenir [Home Recording]
Little Willow [Home Recording]
Beautiful Night [1995 Demo]
Great Day [Home Recording]

Des versions acoustiques qui sont souvent très fidèles à ce que deviendra le morceau en version finale. Des versions très brutes, la version de Calico Skies est très surprenante puisqu’on entend clairement beaucoup de bruits de fond, dont notamment la voix de Linda et comme de l’eau qui coule d’un robinet. Little Willow a aussi un bruit de souffle comme lorsqu’on s’enregistre. On découvre la version de Young Boy qui est en fait Poor Boy. If You Wanna juste à la guitare, un morceau que Paul avait interprété durant des soundchecks en 1993, notamment dans une version très fidèle à l’original. Une version existe enregistrée par un fan qui a pu assister au soundcheck à San Antonio en 1993. On aurait pu penser à l’époque à un simple jam comme Paul en a l’habitude de faire, due aux paroles très répétitives du morceau. 

If You Wanna, soundcheck San Antonio, 1993

Disc 3 (Studio Tracks)
Great Day [Acoustic]
Calico Skies [Acoustic]
C’mon Down C’mon Baby
If You Wanna [Demo]
Beautiful Night [Run Through]
The Song We Were Singing [Rough Mix]
The World Tonight [Rough Mix]
Little Willow [Rough Mix]
Whole Life [Rough Mix]
Heaven On A Sunday [Rude Cassette]

Cette fois, des versions plus abouties pour la plupart C’mon Down C’mon Baby semble être une simple improvisation, dure peu de temps et se termine par le riff de Calico Skies. Les Rough Mix sont très aboutis ce qui est logique puisqu’il s’agit de mix préliminaire d’un morceau avec la plupart des éléments déjà en place. Pour ce qui est de The World Tonight, il ne s’agit pas des paroles définitives : « Love make me happy », « Cloudy days », « I don’t care what you used to be », etc.
Whole Life est une collaboration entre Dave Stewart (d’Eurythmics qui travaillera plus tard avec Ringo Starr), la version ici est inédite et comporte des passages non présents dans la version réenregistrée pour figurer dans un album de charité (One Year On 46664) à l’initiative de Nelson Mandela pour récolter des fonds destinés à la lutte contre le SIDA. Heaven On A Sunday [Rude Cassette] démarre par vingt secondes du bruit d’une cassette/magnétophone qui se rembobine, puis le morceau commence de manière un peu brutale, une démo avec divers instruments. Great Day [Acoustic] inclut une discussion avec Jeff Lynne a qui Paul dit qu’il va faire une autre répétition du morceau. Sur Beautiful Night [Run Through], Paul et Ringo passent en revue le morceau en le jouant.

Disc 4 (B-sides)
The Ballad Of The Skeletons
Looking For You
Broomstick
Love Come Tumbling Down
Same Love
Oobu Joobu Part 1
Oobu Joobu Part 2
Oobu Joobu Part 3
Oobu Joobu Part 4
Oobu Joobu Part 5
Oobu Joobu Part 6

Certains Oobu Joobu sont plus courts qu’à l’origine mais là, il s’agit uniquement de jingles qui ont disparu donc on ne perd rien des morceaux inédits qui ont été inclus dans ces Oobu Joobu. 
Oobu Joobu est à l’origine une émission de radio où Paul proposait d’écouter des démos, des soundchecks, lives de ses concerts, des versions studios de certains de ses morceaux, mais aussi des reprises des Beatles, des vieux classiques de rock ou de reggae. Ici il ne s’agit pas à proprement parler d’une sorte de best of de ce show radio, mais des épisodes spécialement concoctés pour l’occasion (inclus en face B de morceau de Flaming Pie)
Le morceau le plus surprenant à être inclus est The Ballad Of The Skeletons d’Allen Ginsberg (poète de la Beat Generation) avec Paul McCartney à la guitare. 
On ne trouve pas A Room With A View, morceau de Noël Coward enregistré fin 1997 pour un album de charité qui n’est pas sans rappeler l’album Kisses On The Bottom. Certes le morceau a été enregistré un peu après Flaming Pie mais aura pu faire partie de la deluxe. On ne trouve non plus le morceau expérimental enregistré avec Yoko Ono: Hiroshima Sky (Is Always Blue). Comme son prédécesseur Off The Ground, les singles extraits de l’album Flaming Pie ont bénéficié d’inédit des sessions de très bonne qualité en plus des Oobu Joobu.

Catégories
Macca

Flaming Pie, tracklist de la deluxe

la deluxe de Flaming Pie !

Flaming Pie sera disponible en deluxe 5CD + 2DVD, en 2CD, en vinyle 2 LP et 3 LP (version Half Speed Master à chaque fois). La sortie est annoncée pour le 31 juillet.

Tracklist de la deluxe:

Disc 1
The Song We Were Singing
The World Tonight
If You Wanna
Somedays
Young Boy
Calico Skies
Flaming Pie
Heaven On A Sunday
Used To Be Bad
Souvenir
Little Willow
Really Love You
Beautiful Night
Great Day

Disc 2 (Demos & Home Recordings)
The Song We Were Singing [Home Recording]
The World Tonight [Home Recording]
If You Wanna [Home Recording]
Somedays [Home Recording]
Young Boy [Home Recording]
Calico Skies [Home Recording]
Flaming Pie [Home Recording]
Souvenir [Home Recording]
Little Willow [Home Recording]
Beautiful Night [1995 Demo]
Great Day [Home Recording]

Disc 3 (Studio Tracks)
Great Day [Acoustic]
Calico Skies [Acoustic]
C’mon Down C’mon Baby
If You Wanna [Demo]
Beautiful Night [Run Through]
The Song We Were Singing [Rough Mix]
The World Tonight [Rough Mix]
Little Willow [Rough Mix]
Whole Life [Rough Mix]
Heaven On A Sunday [Rude Cassette]

Disc 4 (B-sides)
The Ballad Of The Skeletons
Looking For You
Broomstick
Love Come Tumbling Down
Same Love
Oobu Joobu Part 1
Oobu Joobu Part 2
Oobu Joobu Part 3
Oobu Joobu Part 4
Oobu Joobu Part 5
Oobu Joobu Part 6

Disc 5
Flaming Pie At The Mill (Spoken Word)

DVD 1
In The World Tonight (Documentary)

DVD 2
Beautiful Night
Making Of Beautiful Night
Little Willow
The World Tonight [Dir Alistair Donald]
The World Tonight [Dir Geoff Wonfor]
Young Boy [Dir Alistair Donald]
Young Boy [Dir Geoff Wonfor]
Flaming Pie Epk 1
Flaming Pie Epk 2
In The World Tonight Epk
Flaming Pie Album Artwork Meeting
Tfi Friday Performances
David Frost Interview

Catégories
Macca

Quelques disques peu connus de Paul

Aujourd’hui nous vous proposons une plongée dans des disques de Paul McCartney, (principalement des compilations) que vous ne connaissez probablement pas

Paul McCartney Rocks (1990)

Tracklist
1 Figure Of Eight (7″ Version) 3:59
2 We Got Married 4:55
3 Rough Ride 4:43
4 Band On The Run 5:15
5 Uncle Albert / Admiral Halsey 4:50
6 Live And Let Die 3:15
7 Party Party 3:40
8 I Wanna Cry 4:40
9 Junior’s Farm 4:20
10 Don’t Get Around Much Anymore 2:51

l’album inclut des morceaux de Снова в СССР, des standards de Paul comme Uncle Albert / Admiral Halsey, Live And Let Die, Junior’s Farm, Band On The Run, des morceaux de Flowers In The Dirt mais aussi Party Party

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Paul-McCartney-Rocks/release/2104247

The New World Sampler (1993)

Tracklist

1-1Hope Of Deliverance3:20
1-2Maybe I’m Amazed3:50
1-3Get On The Right Thing4:16
1-4Off The Ground3:38
1-5Venus And Mars / Rock Show / Jet10:00
1-6Biker Like An Icon3:24
1-7Helen Wheels3:45
1-8Twenty Flight Rock3:02
1-9I’ve Had Enough3:02
1-10Looking For Changes2:45
1-11Smile Away4:01
1-12Magneto And Titanium Man3:15
1-13Stranglehold3:36
1-14I Owe It All To You4:50
1-15Rockestra Theme2:35
1-16C’mon People5:45
1-17Golden Slumbers / Carry That Weight / The End6:41
2-1Band On The Run5:10
2-2Jet4:07
2-3Ebony And Ivory3:40
2-4Listen To What The Man Said3:54
2-5No More Lonely Nights4:37
2-6Silly Love Songs5:52
2-7Let’ Em In5:07
2-8Say Say Say3:53
2-9Live And Let Die3:10
2-10Another Day3:40
2-11C Moon4:30
2-12Junior’s Farm4:20
2-13Uncle Albert / Admiral Halsey4:39
2-14Coming Up3:28
2-15Goodnight Tonight4:17
2-16With A Little Luck3:11
2-17My Love4:07

Ce double disque propose dans le deuxième CD, l’album All The Best dans sa version US. Sur le premier CD on y trouve une sélection de morceaux moins connus de Paul extraits de différents albums avec une préférence pour le dernier album de l’époque de Paul, Off The Ground, avec 6 titres de cet album

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-The-New-World-Sampler/release/7505539

All Time Favourites (1993)

Tracklist

1-1Hope Of Deliverance
1-2Off The Ground
1-3C’Mon People -Cosmically Concious
1-4Looking For Changes
1-5Another Day
1-6Eat At Home
1-7Uncle Albert
1-8Give Ireland Back To The Irish
1-9Mary Had A Little Lamb
1-10Hi Hi Hi
1-11My Love
1-12Live and Let Die
1-13Helen Wheels
1-14Jet
1-15Band On The Run
1-16Junior’s Farm
1-17Listen To What The Man Said
1-18Venus And Mars / Rock Show
2-1Silly Love Songs
2-2Let’em In
2-3Maybe I’m Amazed
2-4Mull Of Kintyre
2-5With A Little Luck
2-6London Town
2-7Goodnight Tonight
2-8Getting Closer
2-9Coming Up
2-10Ebony And Ivory
2-11Say, Say, Say
2-12Pipes Of Peace
2-13No More Lonely Nights
2-14We All Stand Together
2-15This One
2-16I Saw Her Standing There (Live)
2-17Yesterday (Live)
2-18Get Back (Live)

Un double album promotionnel japonais destiné aux stations de radio et aux DJ avant la sortie de l’album «Off The Ground». 36 titres de la carrière solo de Paul avec surtout des classiques comme My Love, Ebony and Ivory,  No More Lonely Nights, This One, Mull Of Kintyre, Mary Had A Little Lamb, Helen Wheels, Listen To What The Man Said… L’album inclut 4 morceaux de l’album Off The Ground au début puis les morceaux sont classés par ordre chronologique.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-All-Time-Favourites/release/11214524

The New World Collection (1993)

Coffret qui était disponible à l’achat lors de la tournée de 1993 de Paul il est composé de 3 albums de Paul: Wings Greatest, Unplugged, Off The Ground mais aussi t-shirt spécial tour XL, un badge et le programme du tour: « New World Tour Program »

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-The-New-World-Collection/release/2264318

The New World Collection (1993) [La version australienne]

Coffret différent du précédent disponible à l’achat lors de la tournée de 1993 de Paul en Australie et Nouvelle Zélande, il est composé non pas de 3 albums mais 4 de Paul: Wings Greatest, Band On The Run, Unplugged, Tripping The Live Fantastic Highlights!

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-The-New-World-Collection/release/6594256

Oobu Joobu – Widescreen Radio – Ecology (1993)

Tracklist

1Oobu Joobu Main Theme
2Looking For Changes
3Peace In The Neighbourhood
4Wild Life
5Mother Nature’s Son
6Off The Ground
7Cow
8How Many People
9We All Stand Together

Oobu Joonu est le programme de radio dont Paul McCartney est le DJ au programme des raretés de Paul, des démos, des soundchecks, du live, des morceaux moins connus, des morceaux qui l’ont influencé. Ce disque propose des morceaux en lien avec l’écologie issue de ce programme. Ce CD était offert à ceux qui achetaient l’album Flaming Pie chez Best Buy, il était limité à 3000 exemplaires.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Oobu-Joobu-Widescreen-Radio-Ecology/release/1591026

The Paul McCartney Collection (1993)

Tracklist

1Paul McCartneyEvery Night2:31
2Paul McCartneyMaybe I’m Amazed3:52
3Paul McCartneyToo Many People4:10
4Wings (2)Tomorrow3:23
5Wings (2)C Moon4:32
6Paul McCartneyLet Me Roll It4:48
7Wings (2)Treat Her Gently – Lonely Old People4:20
8Wings (2)Beware My Love6:28
9Wings (2)Girlfriend4:39
10Paul McCartneyAnother Day3:43
11Wings (2)Live And Let Die3:11
12Wings (2)Daytime Nightime Suffering3:20
13Paul McCartneyWaterfalls4:43
14Paul McCartneyBallroom Dancing4:08
15Paul McCartneyThe Man3:55
16Paul McCartneyNo More Lonely Nights4:39
17Paul McCartneyFootprints4:31
18Paul McCartneyYou Want Her Too3:13

Cet album, publié par MPL, fait la promotion des remasters de Paul McCartney en 1993, on y trouve un morceau de chaque album (Sauf l’album McCartney avec deux titres). Les morceaux choisis ne sont pas forcément les plus connus de Paul.

https://www.discogs.com/Paul-McCartney-The-Paul-McCartney-Collection/release/1929455

The Greatest (1998, Best Of)

Tracklist
1 Young Boy
2 My Love
3 Silly Love Songs
4 Band On The Run
5 Jet
6 Live And Let Die
7 Another Day
8 Ebony And Ivory
9 Listen To What The Man Said
10 No More Lonely Nights
11 Maybe I’m Amazed
12 Goodnight Tonight
13 Pipes Of Peace
14 Mull Of Kintyre
15 My Brave Face
16 Junior’s Farm
17 Hope Of Deliverance

Best Of de Paul datant de 1998 pour le Japon, il fait partie d’une série de « Greatest Hits » en édition limitée au Japon pour le centenaire d’EMI. À noter que dans la collection on pouvait trouver un best of de John Lennon mais aussi des groupes comme The Band, UFO, Red Hot Chili Peppers, Sex Pistols, Culture Club, Roxy Music, The Beach Boys, etc.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-The-Greatest/release/6593350

Something For The Weekend… Paul McCartney’s Glastonbury Groove

Tracklist

1James TaylorMean Old Man3:40
2Brian WilsonGod Only Knows2:46
3Chinmaya Dunster & Vidroha JamieChance Meeting4:59
4Nitin SawhneySunset4:33
5Nat King ColeThe Very Thought Of You3:47
6Maria João PiresNocturne No 2 In E Flat Major4:18
7Colin HayGoing Somewhere2:35
8Paul McCartneyTemporary Secretary (Radioslave Mix)6:18
9SteadmanCarried3:38
10The Julian Bream ConsortGalliard2:34
11George HarrisonMarwa Blues3:38
12LSOSpiral8:33
13Glenn AitkenThe Way3:41
14DonovanSunny Goodge Street2:53
15Fred AstaireCheek To Cheek3:16
16Frank SinatraA Lovely Way To Spend An Evening3:06
17Paul McCartneyCalico Skies2:29

Paul McCartney propose une sélection de morceaux qu’il aime et/ou qui l’ont influencé, une tracklist avec deux morceaux de Paul, dont un remix de Temporary Secretary qui rallonge l’introduction. Ce disque était également disponible avec le magazine Uncut.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Various-Something-For-The-Weekend-Paul-McCartneys-Glastonbury-Groove/release/1073851

Motor Of Love (2005)

1 Motor Of Love 06:09
2 The Back Seat Of My Car 04:24
3 Rough Ride 04:40
4 Lonely Road 03:11
5 Helen Wheels 03:41
6 Backward Traveller 01:08
7 Biker Like An Icon 03:24
8 Driving Rain 03:24
9 Drive My Car (Live) 02:30
10 The Long And Winding Road (Live) 03:29

Un album avec des titres en lien avec les voitures, les motos et la route. Un album promo, en édition limitée pour les guests de Lexus lors de la tournée américaine de Paul en 2005. Lexus était un sponsor de la tournée.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Motor-Of-Love/release/7563574

Never Stop Doing What You Love (2005)

Tracklist

1Another Day3:44
2Jet4:06
3Let ‘Em In5:08
4With A Little Luck3:12
5Live And Let Die3:12
6Listen To What The Man Said3:54
7My Love4:07
8Take It Away4:02
9No More Lonely Nights4:38
10Silly Love Songs5:52
11Put It There2:06
12Once Upon A Long Ago4:13
13The World Tonight4:03
14Bluebird3:20
15Calico Skies2:29

Cette compilation est aussi faite pour la tournée de 2005, elle est offerte par Fidelity Investments, qui a cosponsorisé la tournée 2005 de Paul. 15 morceaux aussi bien des Wings que des albums solos, la plupart sont des grands succès de Paul

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Never-Stop-Doing-What-You-Love/release/4389042

Listen… To What The Man Said (2005)

Tracklist

1Another Day3:42
2Jet4:06
3Let Em In5:08
4With A Little Luck3:12
5Live And Let Die3:12
6Listen To What The Man Said3:54
7My Love4:07
8Take It Away4:02
9No More Lonely Nights4:38
10Silly Love Songs5:52
11Put It There2:06
12Once Upon A Long Ago4:13
13The World Tonight4:04
14Bluebird3:20
15Great Day2:08
16Hope Of Deliverance3:20
17Your Loving Flame3:41
18Calico Skies2:29
19Driving Rain3:26
20Wonderful Christmastime3:45

Album de MPL en guise de sampler pour films, TV, pubs, etc.

https://www.discogs.com/fr/Paul-McCartney-Listen-To-What-The-Man-Said/release/11331484

Catégories
Macca

Give My Regards To Broad Street, le jeu vidéo !

Si vous pensez Paul McCartney et jeux vidéo vous viendra sûrement à l’esprit le jeu The Beatles: Rock Band ou certains autres jeux Rock Band qui incluent des chansons des Wings. Vous aurez peut-être en tête, la phrase amusante de Paul au sujet de The Beatles: Rock Band:
« Mes petits-enfants me battaient toujours au jeu Rock Band. Et je dis: » Écoutez, vous pouvez me battre au Rock Band, mais j’ai composé les originaux, alors taisez-vous.  » « 

Nous n’allons pas évoquer ces jeux mais allez dans les années 80 avec le film, Give my Regards to Broad Street, dont voici le synopsis selon Wikipedia en français: « Paul McCartney part à la recherche des bandes de son dernier album qui lui ont été volées. Il a vingt-quatre heures pour les retrouver et empêcher sa maison de disques de faire faillite. Son enquête est l’occasion de le voir répéter avec son groupe et dans un studio d’enregistrement. » Le film dure 1 heure 48 minutes.

Bande annonce française du film

On retrouve pas mal de guests dans le film comme Linda, Ringo, la femme de Ringo: Barbara Bach, John Paul Jones de Led Zeppelin, George Martin, des membres de Toto, Dave Edmunds… Le film fut un échec mais pas le disque qui reprend des morceaux des Beatles, des Wings et en solo réenregistrés pour l’occasion plus quelques inédits comme No More Lonely Nights ou No Values qui comme Yesterday (qu’on retrouve dans le film) lui est venu dans un rêve où les Rolling Stones chantaient ce morceau. Il n’y a pas que la critique qui n’a pas été tendre avec le film, George Harrison aussi en 1988 dans un interview.

La tracklist de l’album varie selon les formats, pour une simple raison pratique, trop de musique pour la faire tenir dans un seul et unique vinyle

La version CD remastérisée de 1993 inclut deux remix de No More Lonely Nights et se trompe sur la durée d’un des morceaux bonus, le confondant avec un autre remix de No More Lonely Nights non inclus dans l’album 

Pour s’y retrouver Wikipedia a fait un tableau qui compare la version CD (d’origine), cassette et vinyle

CD TrackCassette TrackLP TrackTitleCD TimeLP Time
1A1A1« No More Lonely Nights (ballad) »5:134:42
2A2A2« Good Day Sunshine« 2:331:49
A3A3« Corridor Music »0:19
3A4A4« Yesterday« 1:431:43
4A5A5« Here, There and Everywhere« 1:431:45
5A6A6« Wanderlust »4:072:48
6A7A7« Ballroom Dancing »4:514:35
7A8A8« Silly Love Songs« 5:274:31
A9B1B1« Silly Love Songs (reprise) »0:36
8A10B2« Not Such a Bad Boy »3:293:19
9B1« So Bad »3:25
10B2B3« No Values »4:124:13
11B3B4« No More Lonely Nights (ballad reprise) »2:120:13
B4B5B5« For No One« 1:58
12B5B6« Eleanor Rigby« 9:102:07
B7« Eleanor’s Dream »1:01
13B6B8« The Long and Winding Road« 3:573:47
14B7B9« No More Lonely Nights (playout version) »5:034:26
15« Goodnight Princess »3:58
La version vinyle
La version cassette

Mais cela ne nous dit pas pourquoi, on a évoqué les jeux vidéos au début de l’article. En plus de tout cela un jeu vidéo a été créé autour du film. Il se passe après le film et le concept est simple, Paul a retrouvé les bandes mais il lui manque un morceau, et il a besoin d’une petite aide de ses amis qui connaissent les notes du morceau. Si on réussit on aura le droit de mixer No More Lonely Nights en une version 8 bits. On se ballade donc dans Londres au départ des studios d’Abbey Road sur le morceau Band On The Run dans une version 8 bits et on conduit la voiture de Paul et il faut se rendre à des stations de métro de Londres pour y rencontrer des personnes du film comme Ringo, Barbara ou Linda qui nous donneront des notes de musique. Cela parait assez simple à jouer si bien sûr on connait un peu Londres et où se trouvent les stations de métro, car sinon c’est mission impossible…

extrait du jeu

Donc même si vous connaissez le plan de métro de Londres par cœur le jeu n’en sera pas si simple. 

Vous avez l’heure en bas à droite du jeu et vous devez terminer votre mission avant minuit, on vous donne en temps réel ou se trouve un des personnages à rencontrer, donc si vous n’êtes pas à la station au bon moment vous n’avez aucune chance. Certes les personnages reviennent aux mêmes stations mais ce n’est pas assez pour être sûr de les rencontrer. De plus si vous trainez trop à la station, un gardien vous renvoie à la case départ. De plus parfois des voitures circulent dans les rues, certes peu, mais si vous entrez en collision avec une, c’est retour case départ au studio d’Abbey Road. Donc assez complexe de gagner et on peut vite se lasser par frustration

Un test du jeu
reconstitution très partielle de la carte du jeu (étant au moins deux fois plus large)
Un autre test du jeu, dans une version différente du jeu
Catégories
Macca

Peter Frampton à l’Olympia, le 9 juin 2020

Peter Frampton, le guitariste virtuose et icône pop/rock sera à l’Olympia pour un ultime concert d’adieu en France. Sa carrière est en lien étroit avec les Beatles. Terry Doran, l’assistant de George Harrison lui propose de le rencontrer, George le reconnait, Frampton étant à l’époque membre du groupe Humble Pie. C’est à partir de là que Frampton va jouer sur le mythique album de George, All Things Must Pass, sur des morceaux comme If Not For You, My Sweet Lord. Pete Drake qui joue sur l’album initie Frampton à la Talk Box, une unité d’effets qui permet aux musiciens de modifier le son de la guitare et qui sera à jamais associée à Frampton. La Talk Box apparaît notamment dans un des grands hits de l’année 1972, Rocky Mountain Way de Joe Walsh (membre du All Starr Band de Ringo et son beau frère).

Peter Frampton dans sa jeunesse nouera une forte relation d’amitié avec David Robert Jones qui deviendra le mythique David Bowie. Le père de Frampton était le prof d’art de Bowie. En 1987, Frampton sera son guitariste le temps d’une tournée, Glass Spider Tour. C’est en voyant le jeune David Jones que Frampton comprend qu’il veut être musicien/guitariste.

Il aura l’occasion de jouer avec Ringo à multiples reprises, Ringo jouera sur le 1er album de Frampton en solo: Wind of Change (1972). Ringo n’est pas le seul guest de l’album puisqu’on y trouve Mick Jones de Foreigner, Billy Preston, Klaus Voormann, Jim Price. En 1976 c’est Frampton qui joue sur l’album de Ringo, Ringo’s Rotogravure. En 1989, Ringo lance son All Starr Band et demande à Peter Frampton d’être dans le groupe mais il ne sera pas disponible,  il faudra donc attendre presque 10 ans pour que Frampton intègre le All Starr Band de Ringo au côté de Gary Brooker de Procol Harum, Jack Bruce de Cream, Simon Kirke de Free et Bad Company et le multi instrumentiste Mark Rivera. Frampton se retrouve être le seul guitariste de la tournée, Dave Masson de Traffic ayant quitté le groupe à la fin des répétitions.
Frampton a demandé conseil à de ses mentors, le bassiste des Rolling Stones, Bill Wyman qui raconte dans Record Collector en novembre 1998: « [Frampton] m’appelle et dit: » On m’a proposé cette tournée avec Ringo, qu’en penses-tu ? Dois-je accepter ?  » J’ai dit: « Qui est dans le groupe? ». Il a dit: « Gary Brooker », et j’ai dit: « Fais le, tu vas adorer Gary, Ringo est cool »
La tournée sera américaine en 1997 puis européenne en 1998. Elle ne passera pas par la France, mais par Monaco et la Belgique

Sunshine Of Love avec Frampton, à Louvain en Belgique (Enregistrement radio)
La vidéo de la tournée de 1997 de Ringo Avec Frampton

Il sera la vedette en 1978 du film « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » aux cotés des Bee Gees et d’autres artistes de renom comme Billy Preston, Alice Cooper, Aerosmith, Steve Martin. Une expérience cinématographique dont il préfère rire aujourd’hui

le film « Sgt pepper’s lonely hearts club band »

En 2014, il fera partie du groupe de scène qui jouera dans l’hommage aux Beatles, des Grammy awards, pour les 50 ans de l’apparition des Beatles au Ed Sullivan Show: « The Night That Changed America: A Grammy Salute to The Beatles « 

un extrait d’une heure du show

En 1975, les Rolling Stones cherchent un remplaçant à Mick Taylor. Le groupe pense notamment à lui, il l’apprendra à la radio et n’en reviendra pas. Ce n’est que quelque année plus tard qu’il aura la confirmation de la part de Mick Jagger en personne.

Mick Jagger & Peter Frampton en 77

Peter Frampton fera la chronique de sa vie et de sa carrière dans une autobiographie coécrite avec Alan Light, « Do You Feel Like I Do? » (en référence à un de ses plus grands succès Do You Feel Like We Do), qui sera publié le 20 octobre.

Interview de Frampton et Randy Bachman (Guess Who et BTO)

Frampton a donc annoncé que cette tournée serait la dernière. Il se produira donc à L’Olympia à Paris, en concert unique en le 9 juin 2020. Un grand moment musical à ne pas manquer. https://www.gdp.fr/artistes/peter-frampton/

Catégories
Macca

High In The Cloud adapté en film d’animation par Netflix et Gaumont

High In The Cloud est à l’origine un livre pour enfant écrit par Paul McCartney et Philip Ardagh, illustré par Geoff Dunbar et publié par Faber And Faber en octobre 2005

Netflix et Gaumont vont adapter High In The Cloud en film d’animation

Paul déclare à ce sujet: « Nous sommes ravis de nous associer à Netflix. Ils complètent ce qui est déjà une équipe incroyable avec Gaumont et nous ne pouvons penser à personne de mieux avec qui travailler pour présenter notre film à un large public. J’ai toujours aimé les films d’animation et c’est un projet passionnant et très important pour moi. J’ai hâte que tout le monde le voie. »

Tracklist

Nous avons le grand plaisir de vous donner en avant première et en exclusivité, la tracklist de High In The Cloud, elle nous est parvenue uniquement sous cette forme: la première lettre de chaque mot de chaque titre… Avez vous une idée du titre de chaque chanson qui ce cache derrière chaque ensemble de lettres ?

La voici:
1- L.T. (band version)
2- I.W.I.R.N.
3- I.W.I.R.N. (slow version)
4 – L.M.S.Y.
5 – I.W.A.B.T.
6 – A.M.W.U.
7 – High In The Clouds
8 – D.L.Y.B.B.
9 – L.I.U.
10 – W.W.F.
11 – W.W.F. (reprise)

Il est à noter que McCartney et Dunbar avaient déjà collaboré pour le film d’animation de 1984: « Rupert and the Frog Song »

Catégories
Macca

interview de Paul dans « La Grande Librairie » le 18 décembre

Le 18 décembre prochain, Paul McCartney s’entretiendra avec François Busnel dans l’émission ‘La Grande Librairie’ sur France 5, à l’occasion de la sortie en France du livre « La Boussole magique ».

« MERCREDI 18 DÉCEMBRE A 20.50 Spéciale littérature jeunesse  ÉVÉNEMENT : Rencontre  avec Paul McCartney.  A l’occasion de la sortie de son livre illustré pour enfants (La boussole Magique, Michel Lafon), Paul McCartney s’entretient en exclusivité avec François Busnel. Au cours de cet entretien, il évoque ses lectures, son rapport à l’écriture et bien entendu les Beatles. François Busnel  reçoit également en plateau : Loïck Peyron (Récits de pirates, Flammarion Jeunesse), Daniel Picouly (Titou bleu prépare Noël, Larousse Jeunesse et Les Chabadas: Au temps des dinosaures, Belin Jeunesse), Soledad et Pascale Frey (Avez-vous lu les classiques de la littérature ? (Tome 1 et 2), Rue de Sèvres), Marie Desplechin (Ne change jamais!  L’école des loisirs) Les deux lauréats des Petits Champions de la lecture 2019 : Imène et Nathan.«