Catégories
Macca

Paul McCartney : un match aller de qualité à Marseille

11427719_902407503136404_6548805357643278158_n

Les fans français s’étaient donnés rendez-vous au Stade Vélodrome pour le premier concert de Paul McCartney de la tournée Out There dans l’Hexagone.

Les plus courageux étaient arrivés avant six heures du matin pour être au premier rang de la pelouse or. Problème : l’organisation n’avait pas prévu de barrière pour protéger les premiers arrivés qui s’agglutinaient sur les marches du boulevard Michelet. A 16h, on a laissé une file se former devant l’accès au stade, mais sans véritable structure. Les portes devaient s’ouvrir à 18h, mais Macca n’a démarré son soundcheck qu’à 17h55. Les fans habitués savaient qu’ils ne rentreraient qu’à 19h alors que les autres espéraient une entrée imminente.

De l’extérieur du stade, difficile d’entendre correctement le soundcheck, mais en tendant l’oreille, on décelait des titres familiers :

Matchbox
Honey Dont
Drive my Car
Good Day Sunshine
Junior’s Farm
C Moon
Celebration
Kansas City
It’s So Easy
San Francisco Bay Blues
Lovely Rita
Ram On
Bluebird
Lady Madonna

Après les dernières notes de Lady Madonna, on sentit l’angoisse monter chez les responsables de la sécurité qui se demandaient comment ils allaient canaliser la meute des spectateurs prêts à se ruer vers le premier rang. Autre souci, l’accès à la pelouse fut un long périple dans des escalier à descendre, monter puis redescendre. A 19h, les premiers s’installaient devant la scène, alors que dans les tribunes la tension n’en était pas moins forte avec des clients mécontents par le manque de visibilité pour les places les plus proches de la scène.

L’attente allaient se poursuivre avec le set du DJ assez long. Trop pour une partie du public qui se mit à siffler. Après une pause publicitaire, l’animation démarra sur les écrans géants vers 20h55. Un régal pour les vrais fans, mais beaucoup moins pour les spectateurs venus voir la star qui attendait la nuit pour démarrer son set. A 21h35, Paul McCartney fit donc son apparition et entama Eight Days a Week sous les applaudissements.

Très en forme, le plus grand bassiste de tous les temps enchaîna les tubes et s’amusa à parler français et a utiliser des expressions locales comme : « Ca va… ou quoi ? » , « Etes vous escagassés ?  » ou en présentant ses musiciens : « Ce sont des fadas ! »

Les personnes dans les tribunes ont constaté un problème d’écho sans doute lié à la structure du stade et très flagrant sur les titres en acoustiques. Les fans devant la scène n’étaient pas dérangés par cette nuisance. Les spectateurs qui assistaient à leur premier concert de l’ex-Beatle furent émerveillés par l’enchaînement des hits et par la pyrotechnie de Live and let die. On pouvait cependant s’attendre à d’avantage de feux d’artifice pour un show en extérieur. Mais ne pinaillons pas…

Il était près de 0h30 quand Paul prit congé avec ses musiciens, sous une pluie de confettis. Laissant les spectateurs tenter de sortir du stade avec beaucoup de difficultés. En effet, les concepteurs de ce nouveau Vélodrome n’ont pas du tout envisagé une évacuation sereine des lieux. On n’ose imaginer un scénario d’épisode de panique qui serait vraiment catastrophique.

Difficile pour les fans de retrouver leurs amis autour de l’enceinte alors que les voitures commençaient à s’entasser sur les routes dans des bouchons dantesques. Il fallait s’armer de patience ou bien connaitre les raccourcis phocéens. Bref, tout ne fut pas tout rose ! Rappelons également que 15 000 places n’avaient pas trouvé preneurs. Ce qui est vraiment indigne pour un pays comme la France. Mais rendons hommage aux 40 000 spectateurs qui ont applaudi Paul et sont repartis avec des étoiles dans les yeux. Macca lui-même sembla apprécier cette première à Marseille. Il reviendra sans doute près du Vieux Port.

En résumé, un match aller irréprochable pour le musicien et qui laisse envisager un retour, jeudi soir, au Stade de France plus que flamboyant.

La set-list :

Eight Days A Week
Save Us
Got To Get You Into My Life
Listen To What the Man Said
Temporary Secretary
Let Me Roll It
Paperback Writer
My Valentine
Nineteen Hundred And Eighty Five
The Long And Winding Road
Maybe I’m Amazed
I’ve Just Seen A Face

We can work it out

Another Day
Hope For The Future
And I Love Her
Blackbird
Here Today
New
Queenie Eye
Lady Madonna
All Together Now
Michelle
Lovely Rita
Eleanor Rigby
Being For The Benefit Of Mr Kite
Something
Ob-la-di Ob-la-da
Band On The Run
Back In The USSR
Let It Be
Live And Let Die
Hey Jude

Another Girl
Hi Hi Hi
Can’t Buy Me Love

Yesterday
Helter Skelter
Golden Slumbers/Carry That Weight/The End

6 réponses sur « Paul McCartney : un match aller de qualité à Marseille »

Merci pour la set list j’avais du mal à reconstituer.
Je confirme pour l’organisation du vélodrome: quel bordel…et pour circuler dans marseille et se garer dans ce coin, bon sang…
Itou dans les places assises sur le côté (oui je ne pouvais pas tenter le bas cette fois), il y a eu changemetn de porte au dernier moment puis finalement non, mystère total du pourquoi, une fois placés, on ne pouvait pas accéder à la vraie buvette en bas, encore moins à la boutique des goodies, quant à la sortie, mais ça c’est perso, vu où était la voiture, j’ai dû remonter tout le courant en sens inverse… wow..
J’ai trouvé Macca moins ‘chaud’ qu’à Bercy 2011, même avec les expressions du coingg (c’est sympa de toujours tenter de parler en tout cas) mais c’est juste une impression.
Pour le son, j’ai toujours des bouchons filtrants, et bien m’en a pris : quand j’ai tenté de les ôter, j’ai trouvé un effet d »écho en nappe pas bien formidable.. enfin les stades ne sont pas fait pour des concerts, alors même si les ingés sont travaillent au mieux, ils ne peuvent pas gérer tous les alea.
Tout ça pour la partie bémol, pour la partie dièse: un bon show, bien rodé, bien amené avec un grand bonhomme qui ne fait pas semblant, qui ne boude pas son plaisir de faire son job correctement, et une équipe de même.
J’aurais aimé plus de Wings et de Paul en perso, notamment du dernier album, mais les gens attendent du Beatles, et il le sait, et ma foi, cela fait toujours son effet 🙂
Bref j’ai passé un bon moment, je suppose que plein de gens aussi, mais clairement les trop grands espaces ne sont pas le top…
Gens qui irez au stade de france, have fun!

(je suis étonnée des places non achetées, ici, j’avais entendu que tout était booké ???)

Etant fan absolu des Beatles et de Paul en particulier depuis une cinquantaine d’années, je tiens d’abord à préciser que la prestation de Paul était,comme toujours,exceptionnelle.Cependant la qualité du son du stade vélodrome est absolument lamentable.Je trouve scandaleux d’organiser des concerts dans un lieu probablement fait pour le foot mais certainement pas pour la musique.J’étais dans la tribune Jean Bouin (places à 90,60 euros!);un brouhaha et un phénomène d’écho épouvantable durant tout le concert.Par exemple,il m’a fallu un certain temps pour reconnaître la première chanson (« Eight days a week ») que je connais pourtant par coeur!
En résumé,Paul reste un artiste remarquable qui ne mérite pas que son immense talent soit gâché (ainsi que la soirée de ses fans) par des conditions acoustiques aussi déplorables.

Une journée mémorable, en fait c’était avant 6h00 du matin, j’était le premier en arriver à 4h22 AM et après une couple des fiancés espagnols, mais on était coté Boulevard Teisseire et après sont arrivés mêmes les autres gens pour les autres portes.
L’organisation du Nouveau Stade de Marseille, un DÉSASTRE en lettres majuscules…
pas de signalisation pour l’entrée 7B, pas de règles pour faire en ordre en paix…
en resume, un vrai n’importe quoi, pour l’entrée à l’stade… je ne veux pas penser aux amis dans la porte 4 aussi pour la pelouse d’or…
MAIS le concert c’est l’important et c’était SUPERBE, merci a Paul qui nous a fait oublier les plus des 13 heures « sous le soleil » en attendent l’entrée général…

La note curieuse c’était cette femme soule qui on fait sortir 3 FOIS de la pelouse d’or jajajaja n’importe quoi cette bonne femme, allez c’était un super concert vraiment !!!!

toujours en grande forme mais la qualité du son laisse à désirer et devant dans la carré or il y avait des moments ou c’était beaucoup trop fort notamment les guitares saturées !!! Peut mieux faire !!

Organisation aux abords du stade…POURRI !!! Très mal indiqué pour trouver le bon parking puis pour se rendre aux portes du stade. Problème d’écho… dommage.

Si non une soirée MAGIQUE comme toujours avec Paul !!! Une pêche d’enfer, il nous a fait un vrai marathon. Paul nous a parlé en français à de nombreuses reprises à mon grand plaisir ! Un spectacle à couper le souffle, passant dans les yeux, des étoiles aux larmes.
C’est la 4eme fois que j’assiste à un de ses concert et c’est toujours le coeur serré que je repars en disant, quand est ce que je vais le revoir.
Nous sommes venus à 8 personnes, 3 générations de ma famille, on a fait 400km, pour le revoir et vraiment pas déçu on en demande encore et encore !!! Que du bonheur !
Vivement la prochaine fois en espèrant qu’il sorte un DVD de la tournée.

1 er concert au bout de 50 ans, un rêve réalisé et un Paul encore mieux que je ne pouvais l’imaginer, grand, beau, spirituel, un être de musique, ma vie n’est plus la même depuis. Oui dommage qu’en effet le stade pas plein et des personnes qui partent avant la fin, une star mondiale et qui a changé la face du monde avec sa musique, j’en suis un peu triste, mais qu’elle soirée. Mon cœur est rempli de bonheur depuis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.