Catégories
Macca

Return To Pepperland, « l’album perdu » de Paul McCartney

En août 1986, Paul McCartney se rend à New York pour assurer la promotion de Press To Play. Il retrouve le producteur Phil Ramone avec qui il a déjà travaillé pour l’album Ram et plus récemment sur le single Spies Like Us. Les deux hommes décident de produire quelques chansons ensemble au Power Station Studios. Ramone a convoqué le batteur Liberty Devitto et le guitariste David Brown qui sévissent dans le groupe de Billy Joel. Le bassiste Neil Jason et le claviériste David LeBolt complètent le line up.

Le 25 août 1986, Paul enregistre une première version de Beautiful Night et la chanson Loveliest Thing. Neil Jason avait travaillé sur les chansons de John Lennon qui allaient figurer sur son album posthume Milk And Honey. C’était déjà une expérience très surréaliste mais très musicale à vivre pour le musicien de Brooklyn. Pour Maccaclub, il nous livre ses sentiments : « En tant que bassiste, le simple fait de rencontrer Paul était assez monumental, mais travailler en session et l’entendre dans les écouteurs était pour le moins époustouflant. Difficile de trouver de nouveaux superlatifs pour quelqu’un à ce niveau. Son jeu, sa musique étaient tellement emblématiques que j’ai dû me reprendre plusieurs fois et me rappeler de me concentrer. Pas facile de jouer à côté d’un de vos héros, mais quel bon moment.  Moi, tenant ma basse, face à Paul McCartney et discutant des lignes de basse. C’est la définition d’une expérience cosmique. Un musicien incroyable et un vrai gentleman. » Neil Jason participe également au tournage des vidéos de Stranglehold et Move Over Busker pour la promotion de Press To Play.

En mars 1987, Phil Ramone se rend à Rye dans le Sussex pour continuer à enregistrer de nouveaux morceaux dans le studio de Paul : Back On My Feet, Love Come Tumbling Down, Once Upon A Long Ago, This One, Atlantic Ocean, Love Mix, Big Day, PS. Love Me Do, Christian Bop et Peacocks. A l’approche du vingtième anniversaire de l’album, Paul tente une nouvelle de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band et a composé le nostalgique Return To Pepperland qui doit être publié en EP avec Love Comes Tumbling Down et Beautiful Night, mais la commercialisation est finalement annulée.

Ereinté par la critique pour l’album Press To Play, McCartney doute de ces nouvelles compositions dont la plupart resteront inédites. Once Upon A Long Ago et Back On My Feet apparaîtront en single au moment de la publication de la compilation All The Best. The Loveliest Thing figurera en face B du simple Figure Of Eight. Il faudra attendre 1997 pour entendre Love Come Tumblig Down sur le single Beautiful Night et Atlantic Ocean sur le programme Oobu Joobu. Envisagé à nouveau en bonus de The World Tonight, Return To Pepperland restera finalement dans les tiroirs de MPL.  

Une nouvelle version de This One apparaîtra sur Flowers In The Dirt. McCartney retravaillera Beautiful Night avec Ringo Starr pour Flaming Pie. Les titres inédits figureront sur des disques pirates intitulés Return To Pepperland ou Pizza And Fairy Tales avec d’autres inédits produits par David Foster en 1984 : Lindiana, I Love This House et une première version de We Got Married ainsi que des enregistrements de 1988 : Same Love et Don’t Break The Promise.   

Les fans de Paul McCartney ont une tendresse particulière pour ces morceaux maudits qui n’étaient pourtant pas dénués de qualités et sont finalement disponibles avec l’aide des bootleggers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.