Catégories
Macca

Paul McCartney Paroles & souvenirs de 1956 à aujourd’hui

Maccaclub a eu le privilège de découvrir les soixante premières pages du superbe livre « Paul McCartney Paroles et souvenirs de 1956 à aujourd’hui » qui sera publié le 4 novembre 2021 (Editions Buchet Chastel).

Superbe objet de 870 pages regroupées en deux volumes et richement illustrées par des archives de MPL qui comportent plus d’un million de références, ce recueil regroupe une sélection de 154 chansons de « All My Loving à « Your Mother Should Know ». Paul signe un long avant-propos dans lequel il explique qu’il n’a jamais eu le temps d’écrire son autobiographie, mais que dans ses chansons qui couvrent toute sa vie, il se dévoile très souvent. Des textes qui révèlent bien plus de choses que n’importe quel ouvrage consacré aux Beatles.

L’idée du livre est venue de John Eastman, beau-frère, ami et conseiller de sir Paul et de l’éditeur Bob Weil. Ils lui ont présenté l’auteur Paul Muldoon qui allait interroger l’ex-Beatle sur les origines et les sources d’influence de ses chansons. Ces conversations se sont étalées d’août 2015 à août 2020 au cours de vingt-quatre rencontres de deux ou trois heures, organisées souvent à New York. McCartney révèle l’influence de ses parents qui transpire dans ses textes. Ainsi, le récent « Do It Know » est une réminiscence de l’ordre que lui intimait son père pour aller ramasser le crottin de cheval dans la rue : « Fais-le maintenant ! ». Jim McCartney qui lui a transmis l’amour des mots. L’adolescent de Forthlin Road a alors compris que, tout comme son père, il pouvait jouer avec eux.

Mary McCartney

Dans le livre, on découvre de nombreux manuscrits et Paul raconte que c’est Linda McCartney qui a commencé à les récupérer dans les poubelles car les musiciens ne considéraient ces paroles écrites sur des bouts de papier que comme des choses éphémères. Que Linda soit ici remerciée d’avoir sauvé ces trésors, des éléments de l’histoire de son mari. Le lecteur se délectera de ces petites ratures et des quelques changements dans l’élaboration des textes. Sur « Average Person » inspiré par un spectacle de télévision consacré à la vie d’un laveur de vitres, Paul avait à l’origine écrit : « But he say his only great ambition was to work with pythons in a zoo » (Mais il a dit que sa seule grande ambition fut de travailler avec des pythons dans un zoo). Il optera finalement pour des lions à la place des pythons. On découvrira également que le texte de « Café On The Left Bank » a été écrit sur un papier à lettre de l’Hôtel Bakoua qui se trouve aux Trois-Ilets, en Martinique. Là aussi, un changement de texte : « Dancing after midnight » a remplacé « Discothèque after midnight ». Des perles de ce genre, le recueil en livrera de nombreuses qui raviront les aficionados.

Linda McCartney

Comme l’écrit Paul Muldoon dans son introduction : « La portée émotionnelle et la puissance intellectuelle des textes compilés ici témoignent de la profonde abnégation de Paul McCartney ».

Paul McCartney Paroles et souvenirs de 1956 à aujourd’hui (Buchet Chastel) 79 €.

Dominique Grandfils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.