Catégories
Macca

Rencontre autour des Beatles à La Varenne Saint-Hilaire

A l’occasion de la publication de la version française du livre Get Back qui accompagne la sortie du coffret Let It Be tant attendu, nos amis de la Librairie L’Eclectique organisent une rencontre exceptionnelle avec Michka Assayas qui a supervisé la traduction du livre Get Back (Seghers), Frédéric Granier qui a publié en janvier 2020, Les Beatles quatre garçons dans le siècle (Perrin) et Dominique Grandfis, responsable de Maccaclub et auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux Beatles.

Le premier livre officiel des Beatles depuis Anthology, et sans doute le dernier…
Janvier 1969. Lorsque les Beatles se réunissent pour enregistrer leur nouvel album, Get Back, ils sont dans une période de transition et de doute : George Harrison rentre de New York où il a travaillé main dans la main avec Bob Dylan, Paul McCartney est dans son histoire d’amour naissante avec Linda Eastman, John Lennon est inséparable de Yoko Ono, sa partenaire à la ville comme à la scène. L’enregistrement de  » L’Album blanc « , en 1968, a divisé le groupe, et la disparition de leur mentor à tous,  » M. Epstein « , a laissé un grand vide. Pourtant, c’est dans cette atmosphère étrange, tandis qu’ils repartent à la source de leur art, que les Beatles vont composer quelques-unes des leurs plus belles chansons, cultes dès leur sortie. Pendant un mois, Michael Lindsay-Hogg enregistre les sessions studio des Beatles, de Twickenham à Savile Row, en vue d’une émission spéciale en mondovision et d’un live, qui sera le mythique concert sur le toit, au sommet de l’immeuble d’Apple Corps. Le montage qui a été fait de ses prises de vues dans le documentaire Let it be, sorti après la scission du groupe en avril 1970, mettait volontairement l’accent sur l’aspect dépressif, chaotique, du processus créatif. Or, c’est justement ce que ce livre et le documentaire qui l’accompagne vient nuancer, sinon de contredire, comme l’écrit Peter Jackson dans sa préface :  » La véritable essence des séances de Get Back est contenue dans ces pages : il suffit de compter le nombre de fois où la mention « rires’ est indiquée entre parenthèses.  » Hanif Kureishi, renchérit :  » Le résultat de toutes ces blagues, de ce travail incessant et de ces disputes, c’est un final fabuleux. La séance live sur le toit de l’immeuble qui se déroule à la fin du mois de janvier 1969, et en février de la même année, les Beatles qui se mettent allègrement à travailler à ce chef-d’œuvre qui se révélera être Abbey Road.  » Grâce à ces archives enfin restaurées et révélées au grand public, tous les fans des Fab Four ont le privilège d’entrer en studio pour assister aux premiers brouillons, aux erreurs, à la dérive de chacun et aux digressions de tous, à l’ennui, à l’excitation, au brouillage joyeux et aux percées soudaines… D’assister au crépuscule superbe de leurs idoles.

Le 10 avril 1970, la nouvelle fait la une de la presse internationale : Paul McCartney quitte les Beatles. Son départ marque le terme d’une aventure extraordinaire, celle de quatre adolescents partis des caves de Liverpool pour devenir le groupe le plus populaire de tous les temps, incarnation de la soif de liberté qui secoue toute la génération de l’après-guerre. Alors que Let It Be, leur chanson-testament, s’impose comme un dernier succès, McCartney attaque en justice ses trois compagnons. Le rêve est fini. Et pourtant, cinquante ans après, leur légende demeure.
Help!, Yesterday, Penny Lane, All You Need Is Love, Hey Jude… Les deux cents morceaux enregistrés par les  » quatre garçons dans le vent  » en à peine huit ans sont toujours vénérés par des millions de fans. Leurs douze albums constituent une discographie aussi intimidante qu’indépassable, source d’inspiration pour tous les musiciens d’aujourd’hui. Chaque réédition fait l’objet de campagnes marketing particulièrement efficaces, mais qui ont tendance à remplacer l’histoire par le mythe.
À travers des documents rares et des entretiens inédits, Frédéric Granier raconte avec maestria cette épopée moins lisse et paisible que ne laissent paraître les records de vente (plus de deux milliards de disques écoulés depuis 1962). Des débuts erratiques jusqu’à l’hystérie de la Beatlemania, des expérimentations sonores de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band aux premières échappées en solitaire, le destin commun des Beatles est jalonné de triomphes, mais aussi de deuils, de désillusions, de controverses, de rancœurs et même d’échecs retentissants.
Derrière la plus belle partition du rock se dessine enfin une autre histoire, tout aussi fascinante : celle de la culture de masse, du psychédélisme, des paradis artificiels, de l’activisme pacifiste… Autant de phénomènes que les Beatles ont traversés ou marqués de leur empreinte, qui ne racontent pas seulement les années soixante, mais dévoilent une révolution sociale et culturelle dont les effets se ressentent encore aujourd’hui. Comme le dira justement McCartney :  » On n’était pas seulement dans l’air du temps ; on était dans l’esprit du siècle. « 

Dominique Grandfils dédicacera Number Nine et la biographie de Ringo Starr. Ce sera une bonne occasion de se retrouver et de discuter de cette réédition de Let It Be.

La librairie L’Eclectique se situe 9 Rue Saint-Hilaire, La Varenne Saint-Hilaire 94210 Saint-Maur-des-Fossés. Accessible par le RER A Station La Varenne Chennevières. Au plaisir de vous retrouver le samedi 23 octobre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.